Apixaban et warfarine font jeu égal avant une ablation pour FA

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

5 avril 2018

Barcelone, Espagne--L’anticoagulant oral direct apixaban (Eliquis®, BMS), 5 mg deux fois par jour, avant la réalisation d’une ablation de fibrillation auriculaire n’induit pas plus d’accidents hémorragiques ou ischémiques que le traitement de référence par warfarine (objectif INR 2 à 3). Ce sont les principaux résultats de l’étude AXAFA-AFNET 5 présentés à l’occasion des journées 2018 de l’European Heart Rhythm Association (EHRA/ESC) à Barcelone en mars dernier et publiés simultanément dans le European Heart Journal[1].

Pas de préférence de l’ESC

« Si la prescription d’une ablation de FA est de plus en plus fréquente, elle est à l’origine d’AVC – généralement de petite taille et uniquement détectés par IRM – chez 25 % des patients. Pourtant, tous les patients sont traités par AVK ou AOD avant et pendant le geste comme le recommande l’European Society of Cardiology (ESC) qui n’émet pas de préférence pour l’une des deux classes thérapeutiques. Et c’est peut-être ces micro-AVC qui pourraient être à l’origine d’un déclin cognitif significatif qui est observé chez les patients dans les 90 jours suivant le geste », analyse le premier auteur de l’étude, le Dr Paulus Kirchhof (Birmingham, Grande-Bretagne).

Jusqu’ici, seules deux études – peu représentatives en raison du nombre de patients inclus (RE-CIRCUIT et VENTURE-AF) – avaient été proposées afin de comparer directement l’effet des AVK et des AOD, sur les risques hémorragiques et ischémiques des patients traités par ablation. L’essai AXAFA-AFNET permet d’avancer sur la question.

 
Si la prescription d’une ablation de FA est de plus en plus fréquente, elle est à l’origine d’AVC chez 25 % des patients.
 

Une non infériorité prouvée

L’essai AXAFA-AFNET 5 a inclus un total de 674 patients traités, après tirage au sort, par apixaban ou warfarine. Les auteurs ont choisi comme critère principal d’évaluation de non-infériorité une valeur composite (décès, AVC ou saignement). Parmi les critères secondaires, la fonction cognitive a été évaluée pour la première fois dans ce type d’étude.

Les patients étaient âgés en moyenne de 64 ans, il s’agissait d’hommes dans 65 % des cas, la fibrillation auriculaire n’était survenue de façon aiguë que pour 56 % d’entre eux, et 11 % avaient déjà été victimes d’AVC (en lien généralement avec le trouble du rythme cardiaque).


Dans les 90 jours suivant le geste, 335 personnes ont été suivies par une IRM cérébrale.

Dans le bras apixaban, 22 des 318 patients ont été victimes de l’un des évènements correspondant au critère principal, contre 23 sur 315 avec la warfarine (non infériorité démontrée). Dans le bras apixaban, un patient est décédé, 2 ont présenté un AVC, 11 des hémorragies majeures et 2 une tamponnade. Chez les patients sous warfarine, on note un décès, aucun AVC, une hémorragie intracrânienne, 17 saignements majeurs et 5 tamponnades.

L’analyse des IRM réalisées montre que l’incidence des AVC de petite taille est similaire dans les deux groupes : 44/173 pour l’apixaban et 40/161 avec la warfarine. Les fonctions cognitives et la qualité de vie des patients se sont aussi révélées similaires quel que soit le traitement utilisé.

 
L’analyse des IRM réalisées montre que l’incidence des AVC de petite taille est similaire dans les deux groupes. 
 

Amélioration de la fonction cognitive avec les deux approches

L’analyse comparative des fonctions cognitives avant et après le geste va dans le sens d’une amélioration des capacités des patients quelle que soit la thérapeutique utilisée. Aucune explication physiologique n’a été retenue par l’équipe des neurologues qui souhaite se pencher plus précisément sur cette question.

Enfin, les auteurs expliquent que cette étude de non-infériorité était une étape indispensable avant une comparaison directe des deux stratégies d’anticoagulation qui pourrait permettre éventuellement de privilégier l’une ou l’autre des approches thérapeutiques.

 

 

 

 

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....