Cas clinique : Troubles de la conscience chez un voyageur de 22 ans

Dr Anusuya Mokashi, Dr Chandrasekar Palaniswamy, Dr Dhana Rekha Selvaraj, Dr Ali Nawaz Khan, Dr Prabhakar Rajiah

Auteurs et déclarations

21 mars 2018

Anamnèse

Un jeune homme de 22 ans est adressé aux urgences par le biais du SMUR après avoir été pris en charge par le service médical de l’aéroport tout proche de votre hôpital. Il présente un état semi-comateux au retour d’une période de 3 semaines de vacances en zone impaludée. L’un de ses compagnons de voyage affirme qu’il ne souffrait d’aucun trouble neurologique lorsqu’il est monté à bord de l’avion qui le ramenait chez lui.

Pendant le vol, il s’est restauré puis a fait une sieste.

A l’atterrissage, son voisin n’est pas parvenu à le réveiller et il a demandé de l’aide à l’équipage. Le service de santé de l’aéroport l’a pris en charge et transporté très rapidement aux urgences. Aucun de ses compagnons de voyage qui étaient dans le même avion ne s’est plaint de problèmes de santé.

Examen clinique et para-clinique

L’examen clinique retrouve un jeune homme en bonne forme physique mais obnubilé et difficilement réveillable. Sa température est de 37 °C, son pouls de 85 par minute, sa pression artérielle de 110/70 mm Hg, sa fréquence respiratoire de 7 par minute et sa saturation en oxygène en air ambiant de 98 %. Il présente un érythème cutané diffus sans lésions ou ecchymoses associées.

Les bruits du cœur se révèlent normaux sans murmure, souffle ou galop. L’auscultation pulmonaire est sans particularités. L’examen de la tête et du cou ne retrouve pas d’anomalies en dehors de pupilles en myosis serré bilatéral.

Des bruits hydro-aériques sont présents à l’examen abdominal, sans météorisme, sensibilité ou organomégalie associés. Le TR est sans particularité : tonus normal, pas de sang, pas de masses palpables.

Un bilan biologique incluant une NFS, un ionogramme, une hémostase, un dextro et une analyse d’urine est réalisé. La NFS ne met pas en évidence d’hyperleucocytose et l’ensemble des résultats se situe dans les limites de la normale : créatininémie 1,2 mg/dL, glycémie 0,90 g/L, temps de prothrombine de 12.1 secondes et TCA de 28.5 secondes.

L’analyse d’urines ne retrouve pas de nitrites, la densité urinaire est de 1.010. Parmi les antécédents du patient, on note une sérologie HIV négative datant de 4 mois auparavant. Une radiographie thoracique est réalisée, son analyse vous conduit à demander un ASP. (Figure 1).

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....