Un nouveau stimulateur antimigraine sur le marché américain

Marine Cygler, Deborah Brauser

7 février 2018

Silver Spring, Etats-Unis - La Food and Drug Administration (FDA) a accordé son feu vert au gammaCore, un neurostimulateur non-invasif du nerf vague pour soulager les douleurs liées à la migraine chez l'adulte. Au printemps dernier, le gammaCore de la firme Electrocore LLC avait obtenu une autorisation de la FDA pour la céphalée en grappe.

Une fois placé sur le cou au niveau du nerf vague, le dispositif délivre une stimulation électrique à travers la peau aux fibres nerveuses afférentes.

Dans un communiqué du fabricant, Stephen D. Silberstein, professeur de neurologie et directeur du centre des maux de tête de l'université Thomas Jefferson (Philadelphie), a indiqué qu' «avec la décision de la FDA d'étendre l'indication du gammaCore à la migraine, les patients auront dorénavant accès à une thérapie sûre et efficace qu'ils peuvent s'administrer eux-mêmes pour soulager rapidement les douleurs de la migraine ».

Selon ElectrocoreLLC, les résultats de l'étude prospective randomisée multicentrique PRESTO (ProspectivE Study of nVNS for the Acute Treatment Of Migraine) expliqueraient l'extension d'indication.

Une étude sur 243 patients

L'étude PRESTO a inclus 243 patients migraineux[1]. Ceux qui ont reçu une neurostimulation du nerf vague étaient plus nombreux (12,7 %) que ceux recevant un traitement simulé (4,2 %, p = 0,01) à ne plus ressentir de douleur aigue au bout de 30 minutes. De même à 60 minutes (21 % vs 10 %, p=0,02). En revanche, à 120 minutes, la supériorité de la neuromodulation n'est plus significative (30,4% vs 19,7 %, p=0,07). Cependant un test post-hoc de mesures répétées confirme que gammaCore est aussi supérieur au traitement simulé également à 120 minutes (odds ratio: 2,3; IC à 95% : 1,2 – 4, 4; p=0.012).

« Les données de PRESTO suggèrent que gammaCore est efficace rapidement, bien toléré et pratique pour le traitement de la migraine épisodique. » avait résumé Cristina Tassorelli, principale investigatrice de l'étude, directrice du Centre d'étude sur les maux de tête à l'Institut neurologique national C. Mondino (Pavie, Italie), dans un communiqué en septembre 2017. 

Dr Michel Dib

Interrogé par Medscape.fr, le Dr Michel Dib, neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) a fait part de ses réserves. « Cette étude me laisse perplexe. Je trouve l'efficacité faible, et je me pose des questions sur sa significativité. L'absence d'effet secondaire rapportée est aussi étonnante.»

« Le fait même de stimuler le nerf vague ne me met pas à l'aise car cela fait tout simplement tomber dans les pommes » a-t-il souligné. « J'ai moins de réserve pour les dispositifs transcrâniens de stimulation magnétique du nerf trijumeau qui peuvent apporter des bénéfices pour les crises lègères de migraine ».

En Europe, différents dispositifs de neurostimulation ont reçu un marquage CE pour la migraine.

 
Le fait même de stimuler le nerf vague ne me met pas à l'aise car cela fait tout simplement tomber dans les pommes  Dr Michel Dib
 

 

 

 

 

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....