Un défenseur du lobby viticole au comité d’éthique de Radio France?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

22 janvier 2018

Paris, France – En septembre dernier, dans son livre « Comment l’alcool détruit la jeunesse » (Albin Michel), le Pr Amine Benyamina (responsable du centre d’addictologie, hôpital Paul Brousse, Villejuif) pointait du doigt la responsabilité des lobbies et des politiques dans le développement de l’alcoolisme chez les jeunes.

Il y a quelques jours, le psychiatre addictologue a de nouveau tapé du poing sur la table, en tant que président de la Fédération Française d’addictologie (FFA), pour dénoncer la nomination de Jean-Robert Pitte, président de l’Académie du vin de France au nouveau comité d’éthique de la radio du service publique Radio France[1].

Pour le psychiatre, le nominé est « bien connu de tout le milieu addictologique en raison de sa défense enflammée du lobby viticole ».

« Jean-Robert Pitte inquiète à juste titre les acteurs du soin et de la prévention en addictologie, car il ne sera pas un défenseur fervent du respect de la loi Evin », la preuve, « il s’est réjoui de [son] assouplissement »[2], souligne-t-il.

Le Pr Benyamina, au nom de la FFA, juge cette nomination en contradiction avec les recommandations de santé publique.

Il ajoute que « les nombreux liens d'intérêts de Jean-Robert Pitte, révélés notamment par le site ACRIMED[3] , auraient dû alerter la tutelle de Radio France au moment de cette nomination aberrante ». Et que «  face à la nécessaire indépendance des membres d'un comité d'éthique, Jean-Robert Pitte aurait pu également se récuser. »

Il conclut : « La décence et le respect de l'éthique voudraient que l'on reconsidère cette nomination, sauf à rendre ce comité illégitime voire dommageable dès sa mise en place ».

 
La décence et le respect de l'éthique voudraient que l'on reconsidère cette nomination Pr Amine Benyamina
 
Le Comité relatif à l’honnêteté, à l’indépendance et au pluralisme de l’information et des programmes de Radio France a été créé en application de la loi du 14 novembre 2016 visant à renforcer la liberté, l’indépendance et le pluralisme des médias et de son décret d’application du 21 mars 2017.

D’après le communiqué de Radio France, « il est composé de cinq personnalités indépendantes nommées pour trois ans, et dont le mandat est renouvelable ». Noëlle Lenoir, juriste, magistrate, femme politique française et chroniqueuse est Présidente du comité. Les autres membres sont la journaliste Isabelle Giordano ; Gilles Leclerc, journaliste et président d’une société de conseil en communication ; Monica Maggioni, journaliste italienne, directrice de la Rai depuis août 2015 et vice-présidente de l’Union européenne de Radiotélévision et Jean-Robert Pitte, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques.

 

 

 

 

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....