Un antihypertenseur courant associé à un risque accru de cancer de la peau

Aude Lecrubier, Lisa Rapaport

Auteurs et déclarations

3 janvier 2018

Danemark –Les personnes traitées par l’antihypertenseur diurétique thiazidique hydrochlorothiazide (HCTZ) auraient un risque accru de développer certains cancers de la peau, selon une vaste étude épidémiologique danoise publiée en ligne dans le Journal of the American Academy of Dermatology[1].

Auparavant, l’antihypertenseur, qui est déjà connu pour être photosensibilisant, a été associé à un sur-risque de cancer des lèvres et a été classé comme carcinogène possible chez l’homme par l’International Agency for Research on Cancer (IARC).

 
Nous savions déjà que l’hydrochlorothiazide rendait la peau plus sensible aux dommages causés par les UVs. Anton Pottegard
 

Selon les nouvelles données d’Anton Pottegard et coll. (Université du Sud du Danemark), son utilisation sur le long terme pourrait également augmenter le risque de développer des carcinomes basocellulaires et des carcinomes à cellules squameuses (ou épidermoïdes).

« Nous savions déjà que l’hydrochlorothiazide rendait la peau plus sensible aux dommages causés par les UVs du soleil ou des solariums […] Mais nous ne savions pas que l’utilisation d’hydrochlorothiazide était aussi associée à un risque accru de cancers de la peau non-mélanome », a commenté Anton Pottegard.

Plus 30% de carcinomes basocellulaires et 4 fois plus de carcinomes épidermoïdes

A partir de deux registres danois, les chercheurs ont analysé 71 533 cas de carcinomes basocellulaires et 8 269 cas de carcinomes à cellules squameuses diagnostiqués entre 2004 et 2012, comparés respectivement à 1 430 880 et 172 460 cas contrôles.

Près de 2,7 % des patients atteints de carcinomes basocellulaires et 2,1 % des sujets contrôles associés étaient des grands consommateurs d’hydrochlorothiazide (exposition à plus de 50 g d’HCTZ, soit environ 6 années de traitement cumulé). Tout comme 10 % des patients de carcinomes épidermoïdes et 2,1 % des sujets contrôles associés.

Il ressort des analyses des chercheurs que cette longue exposition à l’antihypertenseur était associée à une augmentation de 29 % du risque de carcinome basocellulaire, et à quadruplement de celui de carcinome épidermoïde.

Aussi, les plus fortes doses cumulées d’HCTZ, soit environ 24 ans d’utilisation quotidienne, étaient associées à un sur-risque de 54 % de développer un carcinome basocellulaire et à 7 fois plus de risque de développer un carcinome épidermoïde.

Un argument de plus pour se protéger du soleil

Les chercheurs soulignent toutefois que le caractère observationnel de cette étude ne permet pas de déduire qu’il existe un lien de causalité entre l’utilisation à long terme d’HCTZ et le développement de carcinomes. Aussi, ils ajoutent que l’absence de données sur deux facteurs confondants : l’exposition aux UVs et le type de peau limite également l’interprétation de ces résultats.

Toutefois, pour le Dr. Elizabeth Martin (présidente de Pure Dermatology & Aesthetics, Hoover, Etats-Unis), ces données sont une nouvelle preuve de l’importance de se protéger du soleil lorsqu’on reçoit de l’hydrochlorothiazide.

« Chacun peut diminuer son risque de cancer de la peau en évitant de s’exposer non protégé aux UVs. Il ne faut pas avoir recours aux cabines à UV et il faut se protéger du soleil en utilisant des crèmes solaires avec un indice de protection au moins égal à 30 », explique la dermatologue.

Pour conclure, Anton Pottegard préconise de consulter son médecin pour un éventuel changement de traitement en cas de « risque accru de cancer de la peau, en raison d’une forte exposition au soleil, d’antécédents de cancers de la peau ou d’autres prédispositions au cancer de la peau ».

Les auteurs insistent formellement sur le fait que les patients qui prennent de l’hydrochlorothiazide ne devraient pas arrêter le traitement sans l’avis de leur médecin.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....