7 questions polémiques sur les vaccins : que répondre aux parents ?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

3 janvier 2018

Dans cet article

Vaccination des nourrissons : trop et trop tôt ?

La vaccination surcharge-t-elle le système immunitaire du nouveau-né ? Ne risque-t-elle pas d’affaiblir ses défenses ? Vaccine-t-on trop et trop tôt ? Les nourrissons ne sont-ils pas suffisamment protégés par les IgG de leur mère au dernier trimestre de grossesse et par l’allaitement ?

A ces questions, le Pr Alain Fischer (Professeur d’immunologie pédiatrique, Paris) a apporté 4 éléments de réponse :

-Le système immunitaire du nourrisson est « globalement » opérationnel.

-Il est nécessaire de vacciner tôt car le risques d’infections graves : coqueluche, méningites bactériennes, rougeole peuvent être prévenus par la vaccination. Les prématurés sont particulièrement fragiles et doivent être vaccinés.

 
Il est inexacte de dire que la vaccination pourrait saturer, épuiser le système immunitaire. Pr Alain Fischer
 

-Sur la question d’une éventuelle surcharge immunitaire pour le nourrisson, les onze valences recommandées et bientôt obligatoires représentent moins d’une centaine de protéines (beaucoup moins que dans les vaccins utilisés il y a 30 ans). En outre, le nombre de lymphocytes mobilisés pour la réponse immunitaire au vaccin est d’environ une cellule pour 1000. « Les 999 autres sont donc toujours capables, si nécessaires de répondre à un autre agent infectieux. Il est inexacte de dire que la vaccination pourrait saturer, épuiser le système immunitaire », a commenté le Pr Fischer.

Il rappelle, par ailleurs, que la charge antigénique vaccinale représente peu de choses par rapport à la stimulation massive du système immunitaire à la naissance par la colonisation de la peau, de la sphère orale et de l’intestin par les microbes (bactéries, champignons, virus) issus, notamment de la sphère génitale maternelle.

-Les IgG maternelles sont protectrices mais s’épuisent vite (chaque 3 semaines, la moitié d’entre elles sont perdues). Aussi, la protection apportée par les IgA et d’autres substances contenues dans le lait est utile mais partielle et insuffisante.

« La vaccination du nourrisson est à la fois sure, efficace et nécessaire », a conclu le Pr Fischer.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....