Vers une « révision » annuelle des ordonnances ?

Dr Catherine Desmoulins

Auteurs et déclarations

5 décembre 2017

Beaucoup de médecins ont conscience que la polymédication de certains patients, notamment des plus âgés, pose un sérieux risque de iatrogénie mais ils ne suppriment pas, pour autant, des médicaments de l’ordonnance ou ils hésitent à le faire. Ce malaise face à la décision de déprescrire a fait l’objet d’une enquête récente auprès de médecins généralistes néo-zélandais. A votre tour répondez à notre sondage sur vos réticences à l’égard de la désescalade thérapeutique.

Vous trouverez dans ce dossier une série d’articles sur la question du risque iatrogénique et des habitudes de prescription des médecins en fonction des classes thérapeutiques et du terrain, le sujet âgé étant au premier plan.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....