Aux Etats-Unis, 40 % des nouveaux cancers sont liés au surpoids et à l’obésité

Aude Lecrubier

10 octobre 2017

Rockville, Etats-Unis— Si l’incidence des cancers diminue globalement aux Etats-Unis depuis les années 1990, à l’inverse les cancers liés au surpoids et à l’obésité ont augmenté année après année entre 2005 et 2014, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

D’après une enquête épidémiologique publiée récemment dans le Morbidity and Mortality Weekly Report[1] des CDCs, en 2014, les cancers liés au surpoids et à l’obésité ont représenté 40 % des nouveaux diagnostics de cancers aux Etats-Unis.

13 cancers liés au surpoids et à l’obésité

Les 13 cancers connus pour être liés au surpoids ou à l’obésité, selon l’International Agency for Research on Cancer (IARC) sont : le cancer du sein post-ménopausique, le cancer colorectal, le cancer du rein, le cancer de l’endomètre, le cancer du pancréas, le myélome multiple, le cancer des ovaires, l’adénocarcinome de l’œsophage, l’adénocarcinome du cardia, le cancer de la vésicule biliaire et le méningiome (voir article Medscape ).

Ces cancers ont touché principalement les plus de 50 ans (les deux tiers sont survenus chez les 50-74 ans) et ils étaient plus fréquents chez les femmes.

En 2014, près de 55 % des cancers diagnostiqués chez les femmes et 24 % de ceux diagnostiqués chez les hommes étaient liés au surpoids ou à l’obésité.

Pour les chercheurs, la prédominance féminine s’explique en partie par la forte incidence des cancers de l’endomètre (26,5/100 000), des ovaires (11/100 000), et des cancers du sein post ménopausiques (92,6/100 000) qui ont représenté à eux seuls 42 % des nouveaux cas de cancers liés au surpoids et à l’obésité.

En revanche, concernant les cancers liés au surpoids et à l’obésité survenant à la fois chez les hommes et chez les femmes, les taux d’incidence étaient généralement plus élevés chez les hommes : 44,1/100 000 vs 33,7/100 000 pour le cancer colorectal ; 20,9 vs 10,6 pour le cancer du rein ; 14,4 vs 11,1 pour le cancer du foie ; 5,4 vs 0,8 pour le cancer de l’œsophage ou 7,5 vs 4,9 pour le myélome multiple.

+ 7 % de cancers liés au surpoids et à l’obésité en 10 ans

Entre 2005 et 2014, l’incidence des cancers liés au surpoids et à l’obésité (hors cancers colorectaux), a augmenté significativement chez les 20-74 ans (+7%). Globalement, l’incidence des cancers liés au surpoids et à l’obésité a augmenté pour toutes les classes d’âge sauf pour les plus âgés (≥ 75 ans).

Les chercheurs ont exclu de l’analyse les chiffres sur l’incidence du cancer colorectal afin de ne pas biaiser la globalité des résultats. En effet, l’incidence du cancer colorectal a beaucoup baissé entre 2005 et 2014 (-22%) aux Etats-Unis en raison de l’augmentation de l’adhésion au dépistage sur cette période[2]. Lorsque l’incidence du cancer colorectal est prise en compte, l’incidence des cancers liés au surpoids et à l’obésité semble baisser entre 2005 et 2014 alors que les chiffres sont très largement tirés par le bas par ceux du cancer colorectal.

Incidence des cancers liés ou non au surpoids/obésité en 2005 et en 2014

Type de cancer

Incidence en 2005

Incidence en 2014

% de changement

Liés au surpoids et à l’obésité

173 / 100 000

170/ 100 000

-2 %

(tiré par ↘ taux CCR)

Liés au surpoids et à l’obésité hors cancer colorectal

123 / 100 000

 

132/ 100 000

+7%

Non-liés au surpoids et à l’obésité

306 / 100 000

267/ 100 000

-13%

 

Entre 2005 et 2014, les chercheurs ont détaillé les tendances pour chacun des 13 cancers connus aujourd’hui pour être associés au surpoids ou à l’obésité.

Variation de l’incidence des 13 cancers liés au surpoids/obésité entre 2005-2014

Baisse annuelle de l’incidence

Incidence stable

Augmentation annuelle de l’incidence

Méningiome* (-3,8 %)

Œsophage

Thyroïde (+4%)

Cancer colorectal (-2,9%)

Vésicule biliaire

Foie (+2,9%)

Ovaires (-2%)

Myélome multiple

Cardia (+1,2%)

-

Sein PM

Endomètre (+1,1%)

-

-

Pancréas (+0,8%)

-

-

Rein (+0,7%)

*Le méningiome est le cancer dont l’incidence a le plus diminué entre 2005 et 2014, toutefois, ce cancer représentait moins d’un pour cent des cancers liés au surpoids et à l’obésité chez les femmes et les hommes.

 
L’incidence des cancers liés au surpoids et à l’obésité a augmenté pour toutes les classes d’âge sauf pour les plus âgés.
 

Le risque augmente avec l’IMC

Dans leur analyse, les chercheurs ont également estimé l’augmentation du risque pour chacun des 13 cancers en fonction de chaque kilogramme/m² d’indice de masse corporelle (IMC) en plus.

Pour chaque augmentation d’un 1kg/m² , ils ont estimé que le risque était accru de 1 %pour les cancers de la thyroïde et des ovaires, 2 % pour les cancers du sein post-ménopausique, colorectal, pancréatique et le myélome multiple, 4 % pour les cancers du cardia et le méningiome, 5 % pour les cancers du rein, du foie et de la vésicule biliaire, 8 % pour l’endomètre et 9 %pour l’œsophage.

Agir sur le poids pour lutter contre le cancer

Pour les chercheurs, s’il n’est pas possible de dire pour quelle part le surpoids et l’obésité sont responsables de la survenue de ces cancers liés au surpoids et à l’obésité, le fait que l’augmentation de l’incidence des cancers liés à l’obésité coïncide avec celle de l’obésité depuis les années 1960 suggère qu’il existe bien un lien de causalité entre les deux.

En conclusion, ils insistent sur la nécessité d’implémenter des stratégies de santé publique « pour prévenir et contrôler le surpoids et l’obésité chez les enfants et chez les adultes afin d’aider les gens à être actif physiquement et à manger sainement ».

Ils ajoutent : « sans des efforts nationaux majeurs pour prévenir et traiter le surpoids et l’obésité, la forte prévalence de l’excès de poids pourrait empêcher le déclin global de l’incidence des cancers ».

 

 

 

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....