Pénurie estivale d’urgentistes et fermetures de structures : la cote d’alerte est franchie ?

Jean-Bernard Gervais

Auteurs et déclarations

16 août 2017

Paris, France — La pénurie d’urgentistes durant les vacances estivales a de nouveau obligé les directions hospitalières à restreindre, voire à fermer des services d’urgence. Largement relayée par la presse locale, la fermeture la nuit du service des urgences de l’hôpital de Saint-Vallier (Drôme) a créé dans la région un psychodrame. À l’annonce de cette fermeture, effective entre le 1er et le 31 août, une manifestation de salariés s’est tenue le 20 juillet devant les portes de l’hôpital.

« Nous éprouvons de la frustration et de la colère », avait notamment déclaré Stéphane Rey-Robert, à nos confrères de France 3. « Nous devons faire face à un manque d’urgentistes. Mais la nuit, l’hôpital le plus proche est à 30 kilomètres. La maison de santé, située à l’intérieur des urgences, est elle aussi fermée », regrette le Dr Dominique Arhancet, généraliste à la maison de santé. Passé 20 heures, durant tout le mois d’août, les personnes appelant le 15 sont envoyées à Romans, Annonay, ou au centre hospitalier de Valence. L’établissement avait déjà connu une fermeture estivale, due à un manque d’urgentistes, il y a deux ans. Quoi qu’il en soit, le directeur de l’hôpital préfère relativiser : « Nous réfléchissons au sein du groupement hospitalier de territoire Rhône-Vercors-Vivarais (9 établissements) à ce problème de démographie médicale. Pour l'an prochain, nous nous réorganiserons et nous pensons à travailler avec les libéraux », a-t-il déclaré à nos confrères du Parisien.

 
Pour l'an prochain, nous nous réorganiserons et nous pensons à travailler avec les libéraux. Dr Dominique Arhancet
 

SMUR fermé en Normandie

En Normandie, c’est le Service mobile d’urgences et de réanimation (SMUR) d’Eu qui a dû fermer temporairement par manque d’urgentistes le 31 juillet dernier. « Du lundi 31 juillet 8h30 au mardi 1er août 8h30, l’antenne du Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) de Eu est temporairement fermée, faute de médecin urgentiste pour assurer la sécurité et la continuité de son fonctionnement. Cette situation est liée aux difficultés de recrutement médical dans cette spécialité durant la période estivale »  a expliqué le groupement hospitalier de territoire Caux Maritime. Laurent Jacques, maire du Tréport et Sébastien Jumel, député, ont vivement réagi à ces fermetures. Pour les éviter les deux édiles pensent qu’il faut « aider les jeunes de notre région capables de réaliser de telles études, à les entreprendre et, en contrepartie, à rester sur notre territoire à l’issue de leur formation. D’ici là, dès maintenant, nous travaillons à trouver des solutions pour garantir à la population de notre territoire le niveau de santé et la qualité des soins qu’elle est en droit d’exiger. Les habitants des vallées de la Bresle et de l’Yères ont besoin de leur SMUR. En septembre, nous rencontrerons l’ARS pour évoquer l’avenir pérenne du SMUR eudois ».

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....