RTU baclofène : l’ANSM va limiter les doses à 75 ou 80 mg/j

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

12 juillet 2017

Augmentation de la mortalité et des hospitalisations au-delà de 75 mg/j

Pour évaluer l’effet des doses reçues de baclofène, qui peuvent être très variables d’un patient à l’autre, l’étude a été restreinte aux patients « persistants » ayant au moins deux délivrances du traitement (baclofène ou autres traitements des problèmes d’alcool avec AMM) dans une population sélectionnée, jeune(moins de 70 ans), indemne de comorbidités sérieuses et restreinte aux sujets dont le traitement a été instauré par un médecin généraliste, un médecin salarié (hôpitaux, centre desoins d'accompagnement et de prévention en addictologie, structures médico-sociales…) ou un psychiatre.

Il ressort de l’analyse, qu’au-delà de 75 mg/j, l’augmentation du risque d’hospitalisations et de décès des patients traités par baclofène « hors neurologie » par rapport aux traitements des problèmes d’alcool avec AMM, s’accentue, et est particulièrement élevé aux fortes doses : +15% entre 75 et 180 mg/j et +46% (N = 256) au-delà de 180 mg/j pour les hospitalisations, et +50% entre 75 et 180 mg/j et +127% (N = 12) au-delà de 180 mg/j pour les décès.

Résultats plus inquiétants que ceux des études cliniques

« Si les effets indésirables du baclofène sont connus et fréquents, il existe néanmoins une grande disparité entre ces résultats et ceux, beaucoup moins alarmistes, de 2 études cliniques qui ont utilisé des fortes doses, l’étude Bacloville (dose max de 300 mg/jour) et l’étude allemande BACLAD (dose max de 270 mg/j). Une différence qui peut s’expliquer par un certain nombre de biais liés à la méthodologie de l’étude de la CNAM - portant sur des données de remboursement - et la moins grande fiabilité de ce type d’analyse, où le profil des patients et celui des prescripteurs est mal caractérisé. Il faut, par exemple, savoir que l’association baclofène/alcool majore considérablement les effets indésirables surtout si ce sont de fortes doses de baclofène et de fortes doses d’alcool » considère le Pr Granger.

Dans le rapport, l’augmentation des risques liés à la dose concerne principalement les intoxications, l'épilepsie, et les morts inexpliquées. Néanmoins, « rares sont les intoxications au baclofène seul. La plupart des études ont montré que le baclofène, même à fortes doses, est généralement non létal » précise le Pr Granger.

Il faut, par exemple, savoir que l’association baclofène/alcool majore considérablement les effets indésirables surtout si ce sont de fortes doses de baclofène et de fortes doses d’alcool Pr Bernard Granger

Valider les réels bénéfices du baclofène

Au final, l’ANSM conclut à un profil de sécurité « préoccupant, particulièrement aux fortes doses, avec une augmentation des hospitalisations et surtout des décès par comparaison aux autres traitements des problèmes de l’alcool ». Conséquence directe : « ces données amènent l’ANSM à engager dès à présent une révision de la RTU du baclofène dans l’alcoolo- dépendance, notamment en ce qui concerne les doses administrées » [2].

De son côté, le Pr Granger y voit « une étude intéressante en raison du nombre de patients mais qu’il faut regarder à la loupe en tenant compte des différents biais ». Le psychiatre est néanmoins plus modéré sur d’éventuelles mesures de prescription qui s’avèreraient trop restrictives : « ce travail met l’accent sur le fait qu’il faut prescrire le baclofène avec beaucoup de précautions, compte-tenu de ses effets indésirables, former les médecins prescripteurs et s’assurer qu’aux doses fortes, le patient est bien sevré, quitte à faire une hospitalisation en cours de traitement pour s’en assurer ».

« Et bien sûr, ajoute-t-il, ce que ne met pas en regard cette étude, c’est l’efficacité du produit : beaucoup de patients disent que le baclofène leur a sauvé la vie et les résultats des études cliniques, notamment Bacloville, en montrent l’efficacité. Valider les réels bénéfices du baclofène sur la mortalité mériterait des études à plus long terme. Il convient donc de mesurer au mieux le rapport bénéfice/risque. »

Beaucoup de patients disent que le baclofène leur a sauvé la vie et les résultats des études cliniques, notamment Bacloville, en montrent l’efficacité Pr Granger

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....