Raccourcir les traitements antibiotiques des enfants : les propositions de la SPILF

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

22 juin 2017

Marseille, France -- Pour le Dr Elise Launay (Nantes), « lorsqu’un traitement antibiotique est nécessaire, sa durée doit être réduite au minimum possible pour permettre l’éradication bactérienne tout en minimisant la pression de sélection (4 % de résistance par jour de bêta lactamines) et le risque d’effets secondaires (digestifs, sur le microbiote…). En l’absence de possibilité de vérification de routine de l’éradication bactérienne, la durée du traitement repose sur des données empiriques et des habitudes, l’ensemble ayant un niveau de preuve faible ».

Comment effectuer un choix éclairé des durées de traitement antibiotiques chez l’enfant ? Une session du Congrès de la Société Française de Pédiatrie a été consacrée à ce sujet [1].

Réduction des durées : encore peu d’études prospectives

« En 2017, le tendance, dictée par les pouvoirs publics, est plus à diminuer la durée des traitements antibiotiques prescrits que de lutter contre les prescriptions inutiles d’antibiotiques. Pourtant, on ne dispose que de très peu d’études comparant l’impact de la baisse de la durée du traitement antibiotique chez l’enfant. La détermination de la durée des traitements devrait être le fruit d’études prospectives, comparatives, en double aveugle utilisant la même molécule dans les deux groupes. Ce n’est encore que rarement le cas et les recommandations concernant le traitement des infections de l’enfant peuvent varier d’un rapport de 1 à 2 », ajoute le Dr Robert Cohen (Créteil).

En 2017, le tendance, dictée par les pouvoirs publics, est plus à diminuer la durée des traitements antibiotiques prescrits que de lutter contre les prescriptions inutiles d’antibiotiques.

Des recommandations françaises 2017

En mars 2017, la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) a effectué une revue de la littérature dans le but de proposer une adaptation de la durée des traitements antibiotiques des infections bactériennes. Reconnaissant la pauvreté de la littérature dans ce domaine des propositions ont néanmoins été énoncées [2].

Pathologie

Traitement de référence

Durée

Alternatives

Durée de traitement des alternatives

Otite moyenne aiguë

Amoxicilline

10 jours chez les moins de 2 ans ou en cas d’otite récidivantes

Cefpodoxime ou érythromycine/sulfafurazole

10 jours

5 jours dans les autres cas

Cefpodoxime ou érythromycine/sulfafurazole

10 jours

Angine à streptocoque A

Amoxicilline

6 jours

Cefpodoxime

Josamycine

Clarythromycine

5 jours

Sinusite maxillaire

Amoxicilline

10 jours

Cefpodoxime

Cefuroxime

10 jours

Pneumopathie

Amoxicilline

5 jours

Ceftriaxone

3 jours

Coqueluche

Azithromycine

3 jours

Clarithromycine

Autres macrolides

7 jours

14 jours

Cystite

Amoxicilline/acide clavulanique

5 jours

Cotrimoxazole

Cefixime

5 jours

5 jours

Pyélonéphrite

Amoxicilline/acide clavulanique

10 jours

Cotrimoxazole

Cefixime

10 jours

10 jours

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....