Les effets indésirables du stérilet Mirena ont-ils été sous-estimés ?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

17 mai 2017

La réaction du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français

De son côté, face à la "vague médiatique" et à l'agitation constatée sur les réseaux sociaux (des patientes françaises ont créé un groupe Facebook et un forum "Mirena action" pour dénoncer les effets indésirables dont elles disent avoir été victimes), le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) a tenu à réagir [2].

« Les réseaux sociaux se sont faits une spécialité de dénigrer et accuser assez systématiquement notre profession. Regrettons-le, mais soyons vigilants avec nos patientes en privilégiant l'écoute, l'empathie et la compréhension, » déplore la société savante, en référence aux récentes polémiques - la dernière en date étant celle sur le dispositif de contraception définitive Essure (Bayer).

Le Collège précise : « Mirena existe depuis de nombreuses années. Il est très utilisé non seulement en France mais aussi dans le monde, à la fois en raison de son intérêt contraceptif, mais aussi dans de nombreux cas pour son action thérapeutique. Son rapport Bénéfice/Risques est donc bien connu et très favorable. Cela n'empêche pas qu'il puisse être moins favorable chez certaines patientes, d'où la vigilance médicale à exercer comme pour toute autre prescription médicale », a commenté le CNGOF [2].

Compte tenu du signal de sécurité, le Collège recommande aux professionnels de santé de remplir une fiche de pharmacovigilance qui permette de quantifier la fréquence de ces effets secondaires.

Pour rappel, tout effet indésirable peut être signalé, par les patientes ou les professionnels de santé sur www.signalement-sante.gouv.fr .

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....