Hépatite B : nouvelles recommandations européennes

Vincent Bargoin

Auteurs et déclarations

28 avril 2017

Amsterdam, Pays-Bas — Les nouvelles recommandations européennes sur la prise en charge de l’hépatite à virus B viennent d’être présentées au congrès de l’European Association for the Study of the Liver (International Liver Congress 2017). Elles sont publiées simultanément dans le Journal of Hepatology [1].

Les nouveautés

Les précédentes recommandations remontaient à 2012. Leur actualisation est liée à « un renouveau d’intérêt pour l’hépatite B, à l’apparition de nouvelles stratégies et de nouvelles approches fondamentales », selon la présentation du Pr Pietro Lambertico (Université de Milan), qui a dirigé le groupe de travail.

Ces recommandations incluent 12 thématiques. Interviewé par Medscape édition française, le Pr Fabien Zoulim (Hospices Civils de Lyon, Université Lyon 1, Inserm U1052 - Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon), qui a fait partie du groupe de rédaction, souligne deux évolutions importantes.

D’une part, l’évolution de la nomenclature. « Les nouvelles recommandations élargissent les indications du traitement », explique le Pr Zoulim. « Il s’agissait d’inclure les patients qui présentent des charges virales élevées, ou un risque de développer un cancer du foie à long terme».

D’autre part, l’apparition du tenofovir alafenamide (TAF) dans les recommandations sur le traitement des patients naïfs.

Par ailleurs, « la nouvelle nomenclature distingue clairement l’infection de la maladie », a résumé le Pr Maria Buti (Université de Barcelone).

Rappel antigènes, anticorps hépatite B

· Ac anti HBc : ces anticorps sont les premiers à apparaître, ils masquent les Ag HBc

· Les anti HBs qui apparaissent durant la convalescence signent la guérison. Ces Ac neutralisants peuvent également persister toute la vie. A l’inverse, les porteurs d’une infection chronique ont une persistance de l’antigène HBs, sans Ac HBs

· L’antigène HBe apparaît en phase aiguë. Sa disparition est de bon pronostic, comme l’apparition des anticorps correspondants. Les porteurs chroniques avec des Ac HBe sont moins contagieux.

Révision de la nomenclature

Nouvelle dénomination

Infection chronique HBe positive

Hépatite chronique HBe positive

Infection chronique HBe négative

Hépatite chronique HBe négative

Ag HBs

Elevé

Intermédiaire à élevé

Bas

Intermédiaire

Ag HBe

Positif

Positif

Négatif

Négatif

ADN HBV

>107 IU/mL

104 -107 IU/mL

< 2000 IU/mL

(et jusqu’à 20.000 IU/mL si absence de signe d’hépatite)

>2000 IU/mL

ALAT

Normales

Elevées

Normales

Elevées (de manière persistante ou intermittente)

Atteinte hépatique

Aucune ou minimale

Modérée à sévère

Absente

Modérée à sévère

Ancienne dénomination

Immuno-tolérante

Immuno réactive HBe positive

Portage inactif

Hépatite chronique HBe négative

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....