POINT DE VUE

La revue de presse en oncologie

Dr Emilie Hutt

Auteurs et déclarations

24 avril 2017

Dans cet article

Dr Emilie Hutt

LA SELECTION DU MOIS D’AVRIL

Vous n’avez pas eu le temps de lire les dernières publications en oncologie ? Le Dr Emilie Hutt, oncologue au CHRU de Lille livre sa revue de presse du mois. Au programme : Prévention des stomatites sous évérolimus, Grossesse et risque de décès par cancer du sein. Alectinib pour les cancers du poumon ALK+. Le tabagisme augmente la mortalité par cancer du sein.

Prévention des stomatites secondaires à l’évérolimus par bains de bouche à la dexaméthasone chez les patientes avec cancer du sein exprimant des récepteurs hormonaux, étude de phase II

La stomatite est un effet secondaire fréquent des inhibiteurs de mTOR tels que l’évérolimus et sa sévérité oblige parfois à diminuer les doses voire à interrompre le traitement. Les corticoïdes topiques peuvent être efficaces pour réduire l’intensité des symptômes. Sont-ils utiles en prophylaxie ?

85 patientes atteintes de cancer du sein exprimant des récepteurs hormonaux étaient traitées par évérolimus et hormonothérapie (exémestane). Toutes les patientes effectuaient 4 bains de bouche quotidiens à la dexaméthasone (0,5 mg de dexaméthasone dans 5 mL de solution de bains de bouche).

L’incidence des stomatites de grade 2 ou plus était de 2% (2 patientes sur 85). Cette incidence est considérablement inférieure à celle de 33% retrouvée dans l’étude BOLERO-2 étudiant la même association sans prévention des stomatites.

Ce que je retiens : L’utilisation prophylactique de bains de bouche à la dexaméthasone réduit considérablement l’incidence des stomatites sous évérolimus et devrait être proposée de façon systématique.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....