116 117, un généraliste par téléphone aux heures de garde

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

6 avril 2017

Paris, France--Réserver le 15 aux urgences graves. Tel est le souhait de la Ministre qui a présenté le nouveau dispositif d’appel 116 117 destiné à « simplifier les démarches de santé des Français en dehors des heures d’ouverture des cabinets médicaux ».

Cette mesure qui est inscrite dans l’article 75 de la Loi de Modernisation du Système de Santé est mise en place dans un premier temps dans trois régions : Pays-de-la-Loire, Corse et Normandie. Elle devrait être étendue à l’ensemble du territoire d’ici la fin 2017.

Conseil, consultation, visite

Le 116 117 est accessible gratuitement tous les soirs après 20 h, le week-end dès le samedi midi et les jours fériés.

Les patients peuvent y faire appel pour :

  • un conseil médical,

  • l’orientation vers un médecin généraliste ou une maison médicale de garde

  • l’organisation d’une visite à domicile en cas d’incapacité de la personne à se déplacer

  • la prise en charge sans délai par les services de l’aide médicale urgente si nécessaire. Dans ce cas, le transfert sera fait automatiquement. 

La ministre souligne, « le 15 doit être réservé aux urgences graves et il reste disponible 7 jours sur 7 et 24 h sur 24. En cas de doute sur la gravité de la situation, il faut continuer à composer le 15 ».

Les structures de type SOS Médecins gardent leurs coordonnées habituelles mais seront connectées au 116 117.

Les syndicats approuvent

Si l’Ordre des médecins ne semblait pas favorable à cette mesure dans son Etat des lieux de la permanence de soins ambulatoires en médecine générale qui posait la gestion de la gestion du flux d’appels, le Syndicat des Médecins Libéraux salue le numéro unique et appelle au renforcement des moyens pour les médecins libéraux et la PDS-ES (permanence des soins en établissement de santé).  

Le Dr Claude Leicher (MG France), interrogé par France Info, estime que cette mesure va faire faire « des économies à l’assurance maladie puisqu’il n’y aura pas d’acte médical ».

Cette mesure sera t’elle suffisante pour désengorger à la fois le 15 et les urgences hospitalières pendant les heures de garde ? Pas sûr, tant le consumérisme médical est devenu de mise.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....