1 ou 2 ans de trastuzumab après cancer du sein ? Résultats à 11 ans de HERA

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

24 février 2017

Complications cardiaques majorées avec le temps

Les auteurs se sont aussi penchés sur la cardio-toxicité du traitement à court et long terme. Ils précisent que c’est pendant la phase d’administration de la molécule active que le risque d’évènements cardio-vasculaires est le plus important.

Au total, 7,3 % des femmes du bras trastuzumab 2 ans ont souffert de complications cardiaques contre 4,4 % dans le bras trastuzumab 1 an et 0,9 % chez les témoins.

Un effet immunologique de l’Herceptin ?

Pourquoi un traitement par trastuzumab limité dans le temps peut-il être associé avec un effet à long terme ? Pour les auteurs, la molécule pourrait permettre d’induire des effets immunologiques anti-tumoraux qui une fois enclenchés pourraient perdurer à long terme. Si cette hypothèse se confirme, elle ouvrirait la voie à l’utilisation de certaines immunothérapies chez ces femmes.

 

REFERENCE:

  1. Cameron D, Piccart-Gebhart M, Gelber R et coll. 11 years’ follow-up of trastuzumab after adjuvant chemotherapy in HER2-positive early breast cancer: final analysis of the HERceptin Adjuvant (HERA) trial. The Lancet. http://dx.doi.org/10.1016/ S0140-6736(16)32616-2

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....