Quiz express: chlamydia, gonocoque...que savez-vous des IST?

Pr Michael Stuart Bronze

Auteurs et déclarations

3 mars 2017

La cryothérapie est une méthode rapide et efficace de traitement des infections à HPV non compliquées. Elle induit une congélation de l’eau intracellulaire et entraîne, de ce fait, une destruction des cellules. La cryothérapie est efficace pour le traitement des condylomes cutanés simples et elle peut aussi être utilisée pour les cancers du col intra-épithéliaux de bas grade.

Ses principaux effets indésirables sont : une gêne locale, des ulcérations ou l’apparition d’une croûte au niveau du site traité.

Le taux de récurrence (22 %) est similaire à celui retrouvé lorsque le geste est réalisé en électrocoagulation. 

Les condylomes du pénis ou de la vulve sont particulièrement sensibles au traitement par cryothérapie. En revanche, cette technique est plus rarement utilisée pour traiter les lésions rectales du fait de douleurs associées et d’un taux de récidive élevé. Les lésions vaginales ne doivent pas non plus être traitées par cryothérapie, car la précision du geste dans cette zone est difficile à maîtriser. Des lésions secondaires du rectum ou de la vessie peuvent survenir.

Puisque la cryothérapie est une technique locale sans passage systémique, elle peut être utilisée chez les femmes enceintes même au deuxième et troisième trimestre, et même chez le fœtus.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....