Douleurs rhumatismales : les cannabinoïdes peuvent-ils les soulager ?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

28 décembre 2016

Un rapport bénéfice-risque défavorable

Dans le détail, les 4 essais ne démontrent pas d’un rapport bénéfice-risque positif pour l’usage des cannabinoïdes dans la polyarthrite rhumatoïde, la fibromyalgie et l’arthrose.

Le premier essai, publié en 2006, a inclus 58 patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ayant reçu des nabiximols (phytocannabinoïdes extraits du cannabis) ou un placebo pendant 5 semaines. Dans cet essai, les nabiximols avaient un effet positif sur la douleur, la qualité de vie et le sommeil mais ils étaient associés à un certain nombre d’effets secondaires, notamment cognitifs.

Le deuxième essai a comparé la nabilone 0,5 à 1 mg (analogue synthétique du THC) deux fois par jour à un placebo pendant 4 semaines chez 40 patients atteints de fibromyalgie. Dans cet essai, la nabilone diminuait la douleur et l’anxiété mais toujours au prix d’une mauvaise tolérance chez plus de 50 % des patients.

Le troisième essai, toujours dans la fibromyalgie (n=31) a comparé la nabilone à l’amitriptyline pendant 6 semaines. Il en ressort que la qualité du sommeil était améliorée selon le questionnaire Insomnia Severity Index mais pas selon d’autres mesures du sommeil.

Les cannabinoïdes ont potentiellement des effets bénéfiques sur la douleur et le sommeil mais au prix d’un nombre considérable d’effets secondaires – Les auteurs

Enfin, le dernier essai a inclus 74 patients atteints de gonarthrose qui ont reçu soit un inhibiteur de la FAAH (hydrolase des amides acides gras) appelé PF-04457845 qui est impliqué dans le système cannabinoïde endogène, soit du naproxène, soit un placebo. L’étude a été arrêtée prématurément en raison de l’absence de résultat avec l’inhibiteur de la FAAH.

Concernant la tolérance, des étourdissements, des problèmes cognitifs, une somnolence et des nausées ont été rapportés chez près de la moitié des patients inclus dans les essais. En revanche, aucun effet secondaire sévère n’a été observé.

« Les cannabinoïdes ont potentiellement des effets bénéfiques sur la douleur et le sommeil mais au prix d’un nombre considérable d’effets secondaires légers à modérés », concluent Fitzcharles et coll.

Pour rappel, en France, l’utilisation raisonnée du cannabis médical est toujours discutée. En 2014, le Sativex a reçu une AMM pour le traitement d’appoint de la spasticité musculaire provoquée par la sclérose en plaques . Cependant, des discussions sur le rapport coût-efficacité du produit sont en cours.

REFERENCES:

  1. Fitzcharles MA et coll. Efficacy, tolerability and safety of cannabinoid treatments in rheumatic diseases: a systematic review of randomized controlled trials. Arthritis Care Research 2016.

  2. R. M. Javier. Congrès SFR. Actualités douleur en rhumatologie. 12 décembre 2016.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....