Insomnie : la thérapie cognitivo-comportementale par internet à l’essai

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

7 décembre 2016

Charlottesville, Etats-Unis -- Bien que la thérapie cognitive comportementale (TCC) soit le traitement de référence pour les millions d‘adultes souffrant d’insomnie chronique, le manque de thérapeutes expérimentés capables de mener ces thérapies laisse de nombreux patients sur le carreau. Pour tenter de contourner ce problème, la thérapie cognitive comportementale par internet a été testée dans quelques études et semble prometteuse mais jusqu’ici, elle n’a été étudiée que sur le court terme et dans des populations de patients homogènes.

Pour la première fois, Lee M. Ritterband (University of Virginia School of Medicine, Charlottesville, Etats-Unis) et coll. ont évalué l’efficacité de la TCC à un an dans une population représentative de la population générale.

Les données ont été publiées dans le JAMA Psychiatry en ligne du 30 novembre 2016 [1].

Il en ressort que les patients qui ont participé à la TCC par internet ont une amélioration significative de leur sommeil par rapport à ceux qui ont simplement eu accès à de l’éducation thérapeutique en ligne. A un an, ils sont 56,6 % à être en rémission et 69,7% à être considérés comme répondeurs.

Pour les chercheurs, « la TCC par internet permet d’obtenir des résultats similaires à la TCC en face-face, ce qui peut avoir des implications importantes en termes de santé publique ».

 
La TCC par internet permet d’obtenir des résultats similaires à la TCC en face-face, ce qui peut avoir des implications importantes en termes de santé publique — Les chercheurs
 

Dans l’essai, 303 adultes souffrant d’insomnie chronique ont été randomisés pour recevoir pendant 6 semaines soit une TCC par internet basée sur les grands principes de la TCC classique de l’insomnie (SHUTi), soit un accès à un site internet d’éducation thérapeutique (PE).

Les patients avaient en moyenne 43 ans (21 à 65 ans). Ils étaient principalement blancs, éduqués et à l’aise avec internet. Ils étaient 151 (19,8 %) à avoir au moins une comorbidité médicale ou psychiatrique. En moyenne, les patients du groupe SHUTi souffraient d’insomnie depuis 10 ans et ceux du groupe PE, depuis 7 ans.

L’évaluation des résultats a été réalisée à 9 semaines, 6 mois et un an. Elle a porté sur la sévérité de l’insomnie (ISI), sur le temps de latence du sommeil et le temps de réveil entre l’endormissement et le vrai réveil (WASO) pendant les 10 jours qui avaient précédé l’évaluation. Les données étaient rapportées par les patients directement en ligne.

Les patients ont reçu 50 dollars après les deux premières évaluation et 100 dollars après l’évaluation à un an.

Deux types d’interventions par internet

Le programme de TCC par internet Sleep Healthy Using the Internet (SHUTi) est interactif. Il se base sur les grands principes de TCC classique de l’insomnie à savoir la restriction du sommeil, le contrôle des stimuli, la restructuration cognitive, l’hygiène du sommeil et la prévention des rechutes. En revanche, la relaxation et la médication ne sont pas incluses dans le programme.

Le programme d’éducation (PE) par internet fournit des informations sur les symptômes, les effets, la prévalence et les causes de l’insomnie. Il indique quand voir un médecin et donne des conseils sur le mode de vie, l’environnement et les comportements qui peuvent améliorer le sommeil.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....