Zava, la nouvelle plateforme anglaise de téléconsultations s’implante en France

Jean-Bernard Gervais

Auteurs et déclarations

28 octobre 2016

Londres, Royaume-Uni — Un problème de dysfonction érectile ? De cystite ? Besoin urgent d’une ordonnance en contraception ? Les patients qui éprouvent de l’embarras à évoquer ces sujets avec leur médecin généraliste peuvent désormais s’adresser à Zava. La plate-forme anglaise de télémédecine a, en effet, ouvert un service en France en juin dernier. Spécialisé dans la "santé sexuelle", Zava France est l’œuvre de David Meniez etAmit Khutti, les co-fondateurs de DrEd, un service de téléconsultation médicale britannique crée en 2011. Il est dirigé par Roxanne Ferrand, et ses bureaux sont à Londres.

« Pourquoi la santé sexuelle ? Nous avons constaté que sur les forums français, des patients postaient des photos ayant trait à leur santé sexuelle pour avoir des réponses, a répondu Roxanne Ferrand interrogée par Medscape édition française. Sur les sites de vente de médicaments en ligne, il y a aussi des commandes de médicaments pour des dysfonctions érectiles. Sans consultation, les patients prennent de gros risques. Nous avons donc eu envie de proposer une offre dans ce domaine-là ». Particularité du service : les médecins et professionnels de santé qui répondent aux demandes médicales des internautes sont localisés à Londres. « La société compte 70 personnes. Et nous comptons une vingtaine de professionnels de santé, dont une majorité de médecins généralistes. Tous nos médecins sont inscrits au Conseil de l’Ordre britannique », détaille la directrice du site.

Directive sur les soins transfrontaliers et médecins francophones

De fait, pour pouvoir consulter, réaliser des consultations, le service Zava s’appuie sur les directives sur les soins transfrontaliers [1] transposés dans le droit français [2], lesquels textes reconnaissent en France la validité d’une ordonnance émise par un médecin dans un autre État membre. Encore faut-il disposer de médecins francophones, pour pouvoir décrypter les demandes des patients français. Actuellement pour Zava France, trois médecins peuvent procéder aux consultations. Le Dr Sophie Albe-Ly, médecin généraliste, fait partie de ceux-là. « J’ai été formée à l’université Paris 12 et j’ai rejoint Zava au début de l’année, a-t-elle expliqué à notre site. On passe une partie de notre temps sur l’écran à consulter les questionnaires remplis par les patients, on les revoit, on leur demande des compliments d’information, et si on le peut, on émet une ordonnance. On peut aussi les rediriger vers leur médecin traitant. Nous faisons aussi des diagnostics photos qui nous sont adressés en pièce attachée, par les patients, avec leur questionnaire. Si l’on ne peut pas répondre à leur demande, leur consultation, d’un montant de 23 euros, leur est remboursée par nos soins. Mais Zava n’est pas pris en charge par l’assurance maladie. Seuls les médicaments de nos ordonnances sont remboursés par la sécurité sociale. Hormis le temps de consultation, nous sommes également amenés à construire les services de Zava, à savoir bâtir les questionnaires, rédiger des recommandations, etc ».

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....