Contraception d’urgence : le NICE britannique préfère le stérilet à la pilule du lendemain

Vincent Bargoin

Auteurs et déclarations

22 septembre 2016

Londres, Royaume-Uni – La contraception d’urgence par un stérilet (dispositif intra-utérin comportant du cuivre : DIU), posé dans les 5 jours, est préférable à la pilule du lendemain. Ce principe est accepté partout, et rappelé par l’OMS .

Le stérilet est plus efficace, et durablement, quand on sait que la demande d’une contraception d’urgence est souvent récurrente.

En principe, la pilule EllaOne® (acétate d’ulipristal), autorise également un délai de 5 jours par rapport au dernier rapport – contre 3 jours pour Norlevo®, Levonelle® (levonorgestrel). Mais on considère que le stérilet est plus efficace, et surtout, durablement efficace, quand on sait que la demande d’une contraception d’urgence est souvent récurrente.

Dans un « standard de qualité », sorte de rappel des bonnes pratiques, mis en ligne sur son site, le NICE britannique (National Institute for Health and Care Excellence) souligne donc auprès des praticiens qu’ils doivent informer les femmes de la recommandation du DIU lorsqu’elles font la demande d’une contraception d’urgence.

Parmi les 184 571 IVG recensés en 2014 au Royaume-Uni, plus d’un tiers concernaient des femmes qui avaient déjà avorté au moins une fois.

« Les femmes qui demandent une contraception d’urgence doivent être averties que le dispositif intra-utérin est plus efficace que la méthode orale », recommande le NICE.

« Si une femme choisi un DIU comme contraception d’urgence, mais que le praticien n’est pas en mesure de le mettre en place, il doit prescrire une méthode orale et orienter cette femmes vers un service capable d’implanter le DIU ».

Les praticiens doivent informer les femmes de la recommandation du DIU lorsqu’elles font la demande d’une contraception d’urgence -- NICE

Commentaires du NHS

Dans des commentaires destinés aux grand public et mis en ligne sur son site, le National Health Service indique qu’en 2014/2015, « la grande majorité des contraceptions d’urgences délivrées par les services de santé sexuelle et reproductrice « sexual and reproductive health services », étaient des pilules du lendemain ». Manière d’indiquer que la prise de position du NICE est malgré tout nécessaire.

Le NHS profite également de l’occasion pour rappeler que le DIU ne doit pas être confondu avec les dispositifs hormonaux intra-utérins, et qu’aucun DIU ne protège des MST.

REFERENCES :

1. Contraception. NICE quality standard [QS129]. (Septembre 2016).

2. Coil 'more effective' than morning after pill . NHS Choices ; 12 septembre 2016.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....