Quel est l’âge idéal de l’introduction de l’œuf pour limiter le risque allergique ?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

5 septembre 2016

Crawley, Adélaïde, Australie-- L'âge idéal à partir duquel l'œuf peut être introduit dans l'alimentation de l'enfant fait débat depuis plus de 20 ans. Alors que l'incidence des allergies à l'œuf augmente régulièrement, des chercheurs australiens ont mené un vaste essai contrôlé randomisé pour déterminer si la consommation quotidienne de protéines d'œuf cru entre 4 et 6 mois réduit le risque d'allergie à un an [1].

Au final, «nous n'avons pas trouvé de preuves que l'apport régulier d'œuf cru entre 4 et 6 mois diminuait substantiellement le risque d'allergie à l'œuf à un an chez des enfants qui avaient un risque allergique héréditaire mais pas de symptômes d'eczéma à l'entrée dans l'étude », indiquent les auteurs.

Pas de différence entre les deux groupes pour les tests provoqués et les pricks tests

Dans cet essai de prévention primaire australien nommé STEP (Starting Time of Egg Protein), 820 enfants âgés de 4 à 6 mois ont été randomisés pour recevoir quotidiennement :

-soit une poudre pasteurisée d'œuf cru (n=407),

-soit une poudre de riz colorée (n=413) jusqu'à leurs 10 mois.

Les enfants ont parallèlement suivi un régime sans œuf. Les œufs cuits n'ont pu être introduits qu'après 10 mois.

Nous n'avons pas trouvé de preuves que l'apport régulier d'œuf cru entre 4 et 6 mois diminuait substantiellement le risque d'allergie à l'œuf à un an – Les auteurs

A un an, aucune différence n'a pu être observée entre les deux groupes concernant l'allergie à l'œuf IgE médiée. Les résultats des tests provoqués à la poudre d'œuf cru pasteurisée (critère primaire d'évaluation) n'étaient pas significativement différents (7% dans le groupe recevant l'œuf vs 10,3% dans le groupe contrôle; RR = 0,75 %, IC 95 % : 0,48 à 1,17, p=0,2).

En outre, aucune différence significative n'a été observée entre les deux groupes concernant la sensibilisation à l'oeuf (critère secondaire) à un an (10,8 % de prick tests positifs chez les enfants recevant de l'oeuf vs 15,1 % chez les témoins, RR= 0,77, IC 95% : 0,54 à 1,1, p=0,15).

Les enfants du groupe « poudre d’œuf » ont plus souvent arrêté le protocole en raison d'une réaction allergique confirmée (25/407, 6,1 % vs 6/413, 1,5%) mais aucun choc anaphylactique n'a été rapporté entre 4 et 6 mois.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....