Stenting optimisé par imagerie OCT dans DOCTORS

Dr Catherine Desmoulins

Auteurs et déclarations

1er septembre 2016

9 centres français

Cet essai multicentrique français a fait participer 9 centres de cardiologie interventionnelle et a inclus 240 patients avec un SCA ST+ randomisés 1 :1 entre une prise en charge standard avec une angioplastie guidée par fluoroscopie et une angioplastie guidée en complément de la fluoroscopie par les images de la sonde d’OCT. Les images ont été réalisées en moyenne 3,8 fois ; avant, pendant et après la procédure.

Le critère de jugement porte sur la FFR qui témoigne du flux coronaire avant et après la procédure et qui montre une différence significative entre les groupes (0,94 vs 0,92 ; p=0,005). Le nombre de patients avec une FFR > 0,90 était significativement supérieur avec l’imagerie OCT.

L’OCT a permis de visualiser des thrombi (69% vs 47%) et des calcifications (45,8% vs 9%) avant l’implantation du stent, conduisant à renforcer les antiplaquettaires dans le groupe OCT.

Une mal-apposition, non visible à l’angioscopie, a été constaté chez 32% du groupe OCT. On note aussi un défaut d’expansion du stent chez 42% des patients du groupe OCT vs 10,8 % dans le groupe contrôle, une différence du taux de recouvrement de la lésion (20% vs 17%) et de dissections des berges (37,5% vs 4%) . Ces images ont conduit à refaire un gonflement du ballonnet (43% vs12,5 %) avec pour corollaire un moindre taux de sténose résiduelle (7% vs 8,7%).

Le Dr Meneveau a précisé qu’en terme de sécurité de la procédure, aucune complication péri-procédurale n’est à déplorer ni altération de la fonction rénale.

En attendant de connaître l’impact sur le devenir des malades, on peut déjà s’interroger sur le surcoût (irradiation, produit de contraste, prix du cathéter) qu’implique l’OCT. Sera-t-il en adéquation avec le service rendu ?

 

 

N Meneveau a déclaré avoir reçu des honoraires de consultant de : St Jude Medical, Bayer, Daiichi Sankyo, AstraZeneca, Bristol Myers-Squibb/Pfizer et d’orateur de Boehringer Ingelheim. Crédit photo : St Jude Medical

 

REFERENCES:

1. Nicolas Meneveau N, Souteyrand G, Motreff P, et al. Optical coherence tomography to optimize results of percutaneous coronary intervention in patients with non–ST-elevation acute coronary syndrome. Circulation 2016; DOI:10.1161/CIRCULATIONAHA.116.024393. Abstract

2. Wijns W, Pyxaras SA. Optical coherence tomography guidance for percutaneous intervention: The French "doctors" are seeing light at the end of the tunnel. Circulation 2016; DOI:10.1161/CIRCULATIONAHA.116.024622. Editorial

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....