Tous les dons de sang testés pour le Zika aux Etats-Unis

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

29 août 2016

SilverSpring, MD, Etats-Unis – Le 26 aout 2016, la FDA a annoncé un renforcement des mesures de sécurité transfusionnelle des produits dérivés du sang en imposant désormais un test Zika systématique de tous les dons (totaux, plasmatiques ou plaquettaires). Cette modification des recommandations de février 2016 fait suite à deux évolutions dans le cours de l’épidémie. D’une part, aux Etats-Unis, les premiers cas autochtones sont apparus en Floride ; d’autres états du Sud pourraient rapidement être concernés. D’autre part, et pour la première fois, des brésiliens ont rapporté des cas de transmission par un concentré plaquettaire leucodéplété et irradié prélevé chez un donneur indemne de tout symptôme, mais qui en a présenté par la suite.

Tous les Etats-Unis concernés en 3 mois

Pour le Dr Peter Marks directeur d’un centre de recherche de la FDA, « c’est un pas supplémentaire vers une meilleure sécurité transfusionnelle. Aujourd’hui, Zika est présent dans 50 pays ou territoires d’Amérique et des iles du Pacifique. Et déjà, en Floride, des dons de sang sont en cours d’investigations en raison d’une potentielle contamination ».

Lors de la mouture initiale des recommandations, le sang ne devait être testé que dans les territoires endémiques, principalement Porto Rico et la Floride. Désormais, tous les Etats seront progressivement concernés : dans les 4 prochaines semaines, 11 nouveaux Etats mettront en place ces mesures (Alabama, Arizona, Californie, Géorgie, Hawaii, Louisiane, Mississipi, Nouveau Mexique, New York, Caroline du Sud et Texas). Les autres suivront dans les 3 mois qui viennent.

Transmission par des patients asymptomatiques

Aux Etats-Unis, 8 000 voyageurs et 2 000 autres patients ont déjà été atteints par le virus Zika.

La proportion de donneurs de sang infectés augmente régulièrement dans les territoires endémiques : ainsi, elle est passée de 0,5 % en avril 2016 à Porto Rico à 1,1 % fin avril.

Le CDC est d’autant plus concerné par la prolifération des cas et les modifications épidémiques que des cas de contaminations sexuelles liées à des patients asymptomatiques ont été confirmés.

Transmission asymptomatique par des plaquettes

Au Brésil, deux cas de transmission du virus Zika par transfusion plaquettaire ont été rapportés dans le NEJM. Le don avant été soumis aux procédures en vigueur dans le pays à l’époque du prélèvement (janvier 2016) : sérologie dengue, chikungunya, déplétion leucocytaire et irradiation par une dose de 25 Gy. Pourtant, deux patients qui ont reçu des plaquettes ont été infectés par le même virus que le donneur de produits sanguins qui a, de lui même, rapporté les premiers signes de la maladie 3 jours après son aphérèse. La sérologie des deux receveurs a confirmé l’infection – de façon très limitée pour la deuxième patiente qui était, du fait de sa maladie, immunodéprimée. Aucune de ces deux personnes n’a développé de signes cliniques.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....