Démence : l’effet protecteur d’un programme d’entrainement cognitif

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

8 août 2016

Tampa, Etats-Unis— Chez des personnes âgées en bonne santé, l’utilisation d’un programme d’entrainement cognitif visant à accélérer le traitement des informations, diminuerait le risque de démence de moitié sur une période de 10 ans, selon l’étude randomisée Advanced Cognitive Training for Independent and Vital Elderly (ACTIVE) [1].

« Nous pensons qu’il s’agit de la première fois qu’un essai randomisé de grande taille démontre qu’un programme d’entrainement cognitif protège du risque de déclin cognitif et de démence », soulignent les auteurs, le Pr Jerri Edwards (School of Aging Studies and Byrd Alzheimer's Institute, Université du sud de la Floride, Tampa, Etats-Unis).

 
Il s’agit de la première fois qu’un essai randomisé de grande taille démontre qu’un programme d’entrainement cognitif protège du risque de déclin cognitif et de démence -- Pr Jerri Edwards
 

Les résultats à 10 ans de l’étude ACTIVE ont été présentés lors de la conférence internationale de l’Association Alzheimer (AAIC) 2016.

Trois types d’entrainement cognitif testés

L’étude ACTIVE a évalué l’intérêt de trois programmes d’entrainement cognitif différents chez 2785 patients âgés de plus de 65 ans (âge moyen 73,6 ans à l’entrée dans l’étude), vivant en milieu communautaire, et sans signe de déclin cognitif ou de démence.

Les participants provenaient de 6 sites/centres aux Etats-Unis. Ils ont d’abord complété des tests de mémoire, de raisonnement et de vitesse de traitement des informations. Puis, ils ont été randomisés pour rejoindre, soit :

-un programme d’entrainement en groupe axé sur la mémoire ;

-un programme d’entrainement en groupe axé sur le raisonnement ;

-un programme d’entrainement informatisé axé sur la vitesse de traitement des informations ;

- un groupe contrôle.

Lors de l’entrainement sur la mémoire, les participants ont appris des stratégies mnémoniques pour se rappeler des listes de mots ou des séquences d’items, des textes, des idées générales ou des détails dans des histoires.

Lors de l’entrainement sur le raisonnement, les participants se sont concentrés sur leurs capacités à résoudre des problèmes en série, comme identifier des séries de nombres ou comprendre des horaires de voyage.

Lors de l’entrainement sur la vitesse de traitement des données, les participants ont suivi un programme informatisé, adaptatif et intensif dont l’objectif était d’améliorer la vitesse et la fiabilité du traitement de l’information visuelle.

Les personnes qui ont suivi ces entrainements en groupe ont participé à 10 sessions d’une heure sur 5 semaines. Certains individus ont reçu 4 sessions supplémentaires environ un an après les sessions initiales et 4 autres sessions environ 3 ans après pour maintenir les bénéfices dans le temps.

Les changements cognitifs et fonctionnels ont été re-évalués juste après le programme d’entrainement et à 1, 2, 3, 5 et 10 ans.

Sur les 10 ans, 331 participants ont développé une démence.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....