POINT DE VUE

Téléphones portables, cancers et buzz médiatique

Dr Manuel Rodrigues

24 juin 2016

Le blog du Dr Manuel Rodrigues – Oncologue

This feature requires the newest version of Flash. You can download it here.

Le Dr Rodrigues monte au créneau contre la récente mise en ligne, par le National Toxicology Program américain, d’un rapport préliminaire sur une expérimentation menée chez le rat [1]. Ce rapport fait état d’une « incidence faible » de gliomes cérébraux et de schwannomes cardiaques – une tumeur « rarissime » - observée dans le groupe exposé, et non dans le groupe contrôle. L’information a été largement reprise dans les médias, sans beaucoup de nuance, et surtout, de manière volontiers incomplète.

Notamment, le fait que l’excès de tumeurs n’ait concerné que les animaux mâles, et non les femelles – ce que bien sûr, on n’explique pas – n’a pas été souvent repris. Ni le fait que les animaux exposés (aux ondes des téléphones portables) vivaient en réalité plus longtemps que les animaux contrôle. Ni encore le caractère préliminaire des résultats, qui ne seront en principe complets qu’à la fin de l’année 2017.

Bref, pour le Dr Rodrigues, les institutions publiques américaines ont davantage cherché à justifier auprès du public un budget qui dépasse les 20 millions de $ qu’à faire œuvre de lanceur d’alerte.

Quant au retentissement médiatique de l’affaire, il est simplement hors de proportion avec la réalité des résultats, et abouti, selon le Dr Rodrigues, à faire perdre de vue les trois facteurs plus que prouvés, eux, que sont le tabac, l’alcool et la surexposition au soleil.

 

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....