Stepathlon : succès d’une e-compétition mondiale en équipe pour lutter contre la sédentarité

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

19 avril 2016

Chicago, Etats-Unis — Pour lutter contre la sédentarité et l’obésité, l’utilisation des nouvelles technologies n’est pas l’apanage des pays « riches ». Une étude australo-indienne vient de montrer que, dans le cadre d’une compétition ludique, des podomètres bon marché et un accès Internet, peuvent encourager les habitants des pays en voie de développement à augmenter leur activité physique et voire même leur faire perdre du poids [1,2]. Des résultats si encourageants qu’ils ont été présentés en LBCT (late breaking clinical trial) dimanche 3 avril au congrès de l’American Cardiology Association (ACC) 2016 et publiés simultanément dans le JACC [1,2].

Le diabète et l’obésité grimpent en flèche
Résultant de l’inactivité physique, de la sédentarité et d’une mauvaise alimentation, diabète et obésité ne cessent de s’aggraver. Les pays en voie de développement, notamment d’Asie du Sud-Est sont, eux aussi, concernés.

Diabète

Les résultats de deux études parues dans le Lancet la semaine dernière sont éloquents [3,4]. Entre 1980 et 2014, le nombre de cas de diabète dans le monde est passé de 108 millions à 422 millions. Et sur la même période, la prévalence globale du diabète a crû de 5,0% à 7,9% chez les femmes et grimpé de 4,3% to 9,0% chez les hommes. A ce rythme, près de 700 millions de personnes seront atteintes de diabète en 2025, avec 10,4% des femmes et 12,8% des hommes, selon les estimations.

Obésité

Quant à l’obésité, les chiffres d’index de masse corporel (IMC) indiquent, qu’au niveau mondial, on est passé de 105 millions de personnes en 1975 concernées à 641 millions en 2014. La proportion d’hommes obèses a triplé, passant de 3,2% à 10,8% et doublé chez les femmes, de 6,4% à 14,9%. Une analyse regroupant plus de 186 pays montre, que si la tendance reste la même, 18% des hommes et 21% des hommes seront obèses en 2025.

Un challenge sportif ludique de très grande ampleur

L’étude a été élaborée pour lutter contre l’inactivité physique, la sédentarité et l’obésité, trois facteurs favorisant la survenue de diabète, de maladies cardiovasculaires et liés à excès de mortalité. Une tendance lourde (voir encadré ci-dessus), qui selon les chercheurs, nécessite que l’on mette en place de nouvelles formes d’incitation à l’activité physique pouvant influencer un grand nombre d’individus à modifier leur comportement.

L’expérience Stepathlon (gérée par une start-up basée à Bombay), lancée chaque mois de septembre depuis 3 ans, en est un exemple. Ce challenge sportif ludique de très grande ampleur et d’une durée de 100 jours a permis aux chercheurs australiens de recruter plus de 68 000 personnes dans 64 pays. Le but de ces épreuves était d’augmenter le niveau quotidien d’activités physiques des participants en s’appuyant sur les nouvelles technologies.

Podomètres bon marché et encouragements via Internet

En pratique, il s’agit de former des équipes de 5 personnes sur le lieu de travail. Chaque personne se voit dotée de podomètres bon marché (non interactifs) et est encouragée à augmenter son nombre de pas. Pour ceux qui ont pratiqué d’autres activités (comme faire du vélo ou nager), un équivalent en nombre de pas a été calculé. Tous ont eu accès à une plateforme interactive accessible par téléphones portables et Internet, et recevaient des e-mails quotidiens, quiz et messages (comprenant des encouragements et des conseils hygiéno-diététiques, le tout sur un mode attractif et ludique) via les réseaux sociaux. Chaque équipe était en compétition virtuelle avec des équipes au sein de la même entreprise ou avec d’autres à travers le monde, et des prix étaient remis dans différentes catégories à la fin des 100 jours. Le coût par participant était modeste (50 $US en Inde, 60 $US dans les autres pays, et pris en charge la plupart du temps par les entreprises).

« L’idée était d’augmenter l’activité physique et le bien-être des participants, dans un contexte social et sympa, en s’appuyant sur l’esprit d’équipe et la camaraderie » explique Anand N. Ganesan, premier auteur de l’article.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....