Asthme sévère : la HAS favorable au remboursement de la thermoplastie bronchique

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

2 février 2016

Saint-Denis, France – Dans un document rendu public le 28 janvier 2016 , la Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu « un avis favorable à l’inscription de la thermoplastie bronchique pour le traitement de l’asthme sévère non contrôlé malgré un traitement maximal suivi sur au moins un an et avec une bonne observance, sur la Liste des actes et prestations » [1].

Ce traitement « interventionnel » pour l’asthme sévère dont nous parlions dans Medscape le 26 janvier dernier, semble donc avoir le vent en poupe.


Principe La thermoplastie bronchique est une technique endobronchique qui permet de réduire la quantité de muscle lisse dans les parois des voies respiratoires [2]. La technique consiste à introduire, par la bouche ou le nez, un bronchoscope, après anesthésie générale ou sédation, et corticothérapie préalable. Le cathéter est ensuite glissé dans le bronchoscope et amené jusqu'aux bronches de gros et moyen calibre (> 3 mm de diamètre) Son extrémité distale se déploie et quatre électrodes entrent en contact avec la paroi bronchique. L’acte de thermoplastie se fait par le contact de quatre électrodes sur la paroi bronchique pendant dix secondes à 65°C. Puis, l’opérateur avance de 5 mm (jusqu’au marqueur noir suivant) pour traiter une nouvelle zone.

Ultime recours thérapeutique…mais position non homogène

La HAS a considéré que la thermoplastie bronchique constitue une nouvelle modalité « qui se positionne comme ultime recours thérapeutique dans les asthmes sévères non contrôlés ». Tout en précisant que si la thermoplastie bronchique ne modifie pas la prise en charge thérapeutique de la maladie, elle « pourrait notamment améliorer la qualité de vie des patients » [3].

Cependant, la position des organismes professionnels interrogés comme parties prenantes sur l’introduction ou non de cette technique n’a pas été totalement homogène, précise la HAS.

- « Les pneumologues et les immuno-allergologues considèrent, sous réserve d’un encadrement strict de la diffusion de la technique et de la création d’une filière de prise en charge des asthmes sévères, que la thermoplastie bronchique présente un intérêt chez les patients en situation d’impasse thérapeutique et peut donc être intégrée dans les soins à proposer en pratique » ;

- « les médecins généralistes estiment en revanche que les données disponibles sont insuffisantes pour cette technique invasive et qu’elle doit donc être réservée à un cadre de recherche clinique » ;

- « les patients ont souligné leur espoir de disposer d’une modalité thérapeutique susceptible d’améliorer leur qualité de vie en cas d’asthme sévère non contrôlé ».

Centres experts et registre

Au final, si la HAS a conclu que la thermoplastie bronchique constitue une modalité thérapeutique pour les patients atteints d’asthme sévère non contrôlé malgré un traitement maximal suivi sur au moins un an et avec une bonne observance, à condition de s’exercer de façon encadrée. C’est-à-dire la réserver à des centres experts disposant à la fois d’une compétence en endoscopie bronchique interventionnelle et d’une compétence dans la prise en charge des asthmes sévères. La HAS préconise aussi la mise en place d’un registre national exhaustif de données sur l’innocuité et l’efficacité à long terme de la thermoplastie bronchique, la participation à ce registre conditionnera l’accès à cette technique.

A ce jour, la thermoplastie est pratiquée à l’hôpital Bichat (Paris, 75), à l’hôpital nord de Marseille (13), aux CHU de Nantes (44), Strasbourg (67) et Toulouse (31). L’hôpital américain de Neuilly (92) est le seul établissement à proposer cette technique en France [4].

Crédits photos : Boston Scientific. Images tirées de la video Bronchial Thermoplasty (BT), delivered by the Alair™ System, is a safe outpatient procedure for adult patients with severe asthma.

 

REFERENCES :

  1. Avis n°2016.0006/AC/SEAP du 20 janvier du collège de la Haute Autorité de santé relatif à l’inscription sur la Liste des actes et prestations, mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale, de la thermoplastie bronchique.

  2. Évaluation de la thermoplastie bronchique pour le traitement de l’asthme sévère non contrôlé, HAS, janvier 2016.

  3. Evaluation de la thermoplastie bronchique pour le traitement de l’asthme sévère non contrôlé. HAS, janvier 2016.

  4. De l’air pour les asthmatiques , Hôpital américain de Paris, 28/01/16.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....