Phobies de l'enfant: une manifestation d’anxiété à prendre au sérieux

Vincent Richeux

Auteurs et déclarations

2 février 2016

Paris, France -- La phobie de l'enfant est un trouble anxieux, qui s'améliore rarement avec le temps et prédispose à l'émergence d'autres troubles psychiques, à l'adolescence et à l'âge adulte. D'où la nécessité d'une prise en charge précoce, qui doit aussi inclure les parents, a indiqué lePr Jean-Philippe Raynaud (Service psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, CHU de Toulouse), lors d'une intervention au 14ème congrès de l’Encéphale.

 
Elle touche 5% des enfants et adolescents -- Pr Jean-Philippe Raynaud
 

La phobie de l'enfant est classée dans les troubles internalisés, en tant que trouble anxieux. « Elle touche 5% des enfants et adolescents et survient, dans la plupart des cas, chez les moins de 13 ans, en majorité chez les jeunes filles », a précisé le psychiatre.

Conduites d'évitement

Le trouble anxieux lié à une phobie émerge le plus souvent « chez les enfants ayant un tempérament inhibé et craintif ». Il a la particularité d'apparaitre très tôt. « Les parents ont d'ailleurs des difficultés à identifier le début du trouble, au point de considérer l'enfant comme anxieux de naissance ».

D'un point de vue symptomatique, « les conduites d'évitement ou le besoin de se réassurer représentent parfois les seules manifestations visibles ». En état de vigilance renforcé, l'enfant peut aussi se plaindre de douleur abdominale, de nausées, de trouble du sommeil ou souffrir de diarrhée chronique.

Cinq types de phobies spécifiques
Les spécialistes du comportement considèrent la phobie comme acquise. « Pour beaucoup d'auteurs, il y aurait une continuité entre les premières réactions de peur de l'enfant et les phobies », explique le Pr Raynaud. La peur du noir découlerait ainsi d'une angoisse de séparation, tandis que la phobie des grands animaux serait liée à la peur de la castration.


La nomenclature psychiatrique du DSM-5 définit cinq types de phobies:

- Animaux (insectes, serpents, chiens, loups…)
- Eléments de l'environnement naturel (orages, hauteurs…)
- Evénements impliquant la vue du sang ou l'évoquant (blessures, injections…)
- Evénements impliquant des situations particulières (avion, tunnel…)
- Evénements impliquant d'autres éléments (bruits forts, personnages costumés…)

« En grandissant, les enfants vont être davantage dans l'anticipation anxieuse », pour éviter d'être en présence de l'objet ou de la situation qu'ils veulent éviter. Avec le temps, « la phobie peut évoluer en pantophobie, la peur de tout, ou la néophobie, la peur de la nouveauté, une phobie fréquente », selon le Pr Raynaud.

Troubles de l'humeur et addictions

« Les troubles anxieux et les phobies, en particulier, font partie des formes de psychopathologie de l'enfant les plus stables. Le taux de rémission spontanée est très faible », précise le psychiatre. En l'absence de prise en charge, « il y a un risque accru de troubles de l'humeur et de conduites à risque à l'adolescence », pouvant évoluer vers des addictions à l'âge adulte.

Selon lui, il est indispensable de repérer ce trouble au plus tôt et d'engager une prise en charge adaptée, en y intégrant les parents. « L'implication des parents est nécessaire. Ils peuvent aussi avoir besoin d'un soutien thérapeutique. D'autant plus que l'anxiété de l'enfant est souvent liée à leur propre anxiété ».

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....