Responsabilité professionnelle : encore peu de plaintes en cardiologie

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

15 décembre 2015

Paris, France — Selon le baromètre 2014 de la MACSF-Sou Médical, les cardiologues libéraux ou hospitaliers se situent un peu au dessus de la moyenne en termes de mise en cause en Responsabilité Civile Professionnelle par les patients [1].

Le taux de sinistralité s’est établi à 3,1 % (64 déclarations pour 2 778 sociétaires), contre 58 % pour les orthopédistes, 46 % pour les neurochirurgiens, 19 % pour les anesthésistes, les spécialités les plus à risques et 0,85 % pour les généralistes ou 0,42 % pour les psychiatres, les praticiens les moins souvent mis en cause.

La sinistralité était identique quel que soit le mode d’exercice : libéral ou salarié.

Les 64 déclarations ont donné lieu à 5 plaintes pénales, 20 procédures civiles, 2 procédures ordinales, 9 réclamations amiables et 28 saisines d'une CCI.

Globalement, les plaintes s’orientent dans deux grands domaines : le diagnostic et la prise en charge.

Mise en cause de la conduite diagnostique

Onze cardiologues ont été mis en cause pour leur conduite diagnostique.

Il s’agit majoritairement de patients qui avait consulté – d’eux même ou adressés par leur médecin traitant – pour des douleurs thoraciques ou une dyspnée.

Les premiers examens pratiquées par les cardiologues s’étaient montrés rassurants (échocardiographie, ECG).

Mais secondairement, les patients avaient présenté des pathologies cardio-vasculaires : arrêt cardio-respiratoire chez un patient suivi pour une cardiomyopathie ischémique deux semaines après une visite de contrôle, dissection de l’aorte ascendante dix heures après une échographie réalisée pour douleur thoracique et qualifiée de normale, troubles du rythme chez un patient pris en charge pour malaises vagaux, embolie pulmonaire ayant conduit au décès trois jours après une consultation de cardiologie, dissection d’une artère vertébrale, syndrome coronarien aigu à 48 h d’une consultation pour poussée d’insuffisance cardiaque…

Par deux fois, des cardiologues ont été mis en cause dans les suites d’explorations de malaises ou douleurs thoraciques chez des sportifs ultérieurement victimes d’une mort subite.

Enfin, une plainte a été déposée pour surdosage en AVK à l’origine d’une hémorragie méningée chez une patiente traitée pour une AC/FA à la suite d’un bilan de chute.

Plaintes concernant la prise en charge

Les plaintes en rapport avec un « défaut » de prise en charge en consultation concernent majoritairement des problèmes de iatrogénie : prescription ancienne de Médiator® à l’origine d’une valvulopathie, saignement sous Pradaxa® ou AVK, décès par asthme aigu dans les suites de la prescription de bêtabloquant, trouble de la conduction sous bêtabloquant.

Un médecin a été mis en cause en raison d’un délai de consultation trop long pour une patiente référée pour ablation et qui est décédée avant la réalisation du geste.

En ce qui concerne les hospitalisations, les mises en cause de cardiologues sont plus fréquentes en particulier en raison de complications de gestes de cardiologie interventionnelle : dissection aortique, hématome du point de ponction ou du Scarpa, thrombose artérielle, faux anévrysme, mobilisation de sonde auriculaire de pace maker, paralysie diaphragmatique après procédure d’ablation, hématome rétro péritonéal…

Un nombre important de plaintes concernent la mise en place ou les complications hémorragiques liées aux traitements anticoagulants : HBPM, AVK, Pradaxa®.

Enfin, la MACSF-Sou médical signale des plaintes diverses : absence de proposition de TAVI chez une patiente opérée d’une valvulopathie, retard au diagnostic d’infarctus du myocarde en lien avec un accident de la circulation du coursier chargé de transmettre les tubes au laboratoire d’analyse…

 

REFERENCE :

  1. MACSF. Responsabilité civile professionnelle - Rapport sur le risque des professionnels de santé (chiffres 2014), 26/11/15.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....