En augmentation, le burnout touche plus de 50% des médecins américains

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

10 décembre 2015

A l’inverse, les travailleurs adultes issus de la population générale n’ont pas connu une telle augmentation de leur burnout entre 2011 et 2014 (28,6% vs 28,4%; P = 0,85) et ils ont même été plus nombreux à se déclarer satisfait de l’équilibre VP/VP (55,1% vs 61,3%). Et au final, après ajustement sur l’âge, le sexe, le statut marital et les horaires hebdomadaires de travail, les médecins étaient près de deux fois plus à risque de burnout que la population générale (48,8% vs 28,4% ; P < 0,001).

En revanche, entre 2011 et 2014, le nombre de personnes rapportant des symptômes de dépression n’a quasiment pas évolué (39,8% vs 38,2%; P = 0,04). Idem en ce qui concerne les idées suicidaires (6,4% ; P = 0,98).

53 % des médecins français
Ces résultats rejoignent ceux de l’enquête annuelle de Medscape, édition internationale, qui montrent une progression constante des médecins concernés par le burnout, même si les pourcentages différent. Dans le Physician Lifestyle Report 2013, 39,8% des médecins ont considéré être en burnout. En 2014, ce chiffre est passé à 46%. Les taux les plus élevés se retrouvent en soins palliatifs (53%) et médecine d’urgence (52%), et la moitié des médecins de famille, des internistes et des chirurgiens se déclarent en burnout.

Même chiffre en France, où le surmenage professionnel menaçait 53 % des médecins, déclarait l'Union française pour une médecine libre (UFML) en 2007, allant jusqu’à 60,8% pour les médecins généralistes [2]. Un taux que l’on peut imaginer beaucoup élevé en 2015, au vu des résultats américains et d’une situation qui n’a fait qu’empirer.

Parmi les solutions : écoute, groupe de paroles et méditation

La réalité du burnout des médecins étant établie, reste à trouver des solutions. Les auteurs évoquent dans leur conclusion l’intérêt de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience programme ou MBSR (pour mindfulness-based stress reduction). La recherche de cetétat de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l'expérience qui se déploie instant après instant, a fait ses preuves sur la réduction du stress et du burnout des médecins. Cette thérapie mis au point par Jon Kabat-Zinn, en vogue aux Etats-Unis, se développe aussi en France, comme en témoigne le DU mis en place cette année sous la houlette du Pr Corinne Isnard Bagnis ( voir notre article).

L’an dernier, le Dr Colin West et son équipe,appartenant eux aussi à la Mayo Clinic, avaient fait la démonstration que participer à des groupes de paroles était un moyen relativement efficace pour les médecins en burnout de redonner du sens à leur activité, de donner envie de s’y réengager et de diminuer la dépersonnalisation.

Pour ce qui est de la France, on peut citer des initiatives comme l'association MOTS (Médecins-Organisations-Travail-Santé) créée en 2010. Rappelant que, chaque année, 45 praticiens tentent de se suicider en France, l'association toulousaine propose « en toute indépendance et dans le cadre de la plus stricte confidentialité, à tous les médecins en difficulté y compris ceux en formation, une écoute et un accompagnement adapté pour améliorer leur exercice professionnel et les aider à retrouver des conditions favorables à leur épanouissement personnel et professionnel ». En trois ans et demi, MOTS a aidé plus de 200 praticiens en Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et dans le Limousin. Âgés en moyenne de 50 ans, la moitié des médecins étaient généralistes, rapportait Le Figaro l’an dernier [4].

Aucun conflit d’intérêts n’a été déclaré.

 

REFERENCES :

1. Shanafelt TD, Hasan O, Dyrbye LN et al. Changes in Burnout and Satisfaction With Work-Life Balance in Physicians and the General US Working Population Between 2011 and 2014. Mayo Clinic Proceedings, 2015, Volume 90, Issue 12, Pages 1600–1613. DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.mayocp.2015.08.023

2. Branger K, Quand soigner fait souffrir, sosburnout

3. Lebrun AL. Les médecins se mobilisent contre le burn-out. Le Figaro, 18/02/2015

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....