Santé des migrants : arrivée de renforts médicaux à Calais…enfin !

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

30 octobre 2015

Des vaccins et des préservatifs sont également acheminés sur place pour permettre des actions de prévention renforcées auprès des migrants, indique le communiqué ministériel.

Tout ce qui concerne les médicaments est géré par les ARS et le Centre hospitalier de Calais. « Tout se déroule sans encombres et devrait bien fonctionner », s’enthousiasme Stéphane Duval.

Trois questions à Stéphane Duval*
Etes-vous satisfaits de ce que vous avez obtenu ? Est-ce suffisant face à l’afflux de migrants ?

Aujourd’hui, une ville de 6000 habitants en France a au moins 2 médecins, au moins un dentiste, au moins un kinésithérapeute. La Lande – nom donné à la zone de regroupement des migrants – est une ville. Ceci-dit, trois professionnels de santé c’est mieux que rien et nous allons apprécier leur présence. Effectivement, cela peut paraître peu mais, il y a 24 heures, je n’avais qu’un infirmier sur le site. Pour moi, c’est une avancée indéniable.

Comment s’organise l’offre de soins à Calais pour les migrants ?

Aujourd’hui, outre le Centre hospitalier, Médecins du Monde a mis en place une clinique sur la Lande. Médecins sans Frontière n’est pas encore opérationnel mais il est arrivé il y a quelques semaines avec une ferme volonté de coopérer. Je leur ai proposé de créer leur clinique chez nous. Ils ont visiblement accepté cette perspective et aujourd’hui nous sommes en phase de finaliser cette convention. Médecins du Monde, le Centre hospitalier de Calais et l’EPRUS vont très probablement se greffer à ce projet. Pour moi, l’avancée réelle sur le plan médical et sanitaire viendra de la coordination des différents services de l’Etat, des associations, des ONG ou des « bonnes volontés ». La solution est dans la multiplicité et la coordination des compétences.

Avez-vous reçu des propositions d’aides spontanées d’acteurs de la santé : professionnels de santé, laboratoires pharmaceutiques… ?

Nous avons reçu beaucoup de propositions d’aides, émanant notamment de kinésithérapeutes et de médecins spécialistes. Dernièrement, j’ai été contacté par un gynécologue qui voulait mettre à disposition ses compétences. Malheureusement, je ne suis pas autorisé à laisser ces professionnels de santé exercer sur le site. Je les renvoie donc vers des ONG comme Médecins Sans Frontière ou Médecins du Monde qui sont eux habilités à recevoir des bénévoles médecins, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeutes ou autres. Concernant les laboratoires pharmaceutiques, nous n’avons pas été contactés.

* Stéphane Duval a travaillé 18 ans dans le domaine de la protection de l’enfance. Il est employé par l’association laïque La Vie Active.

REFERENCE :

  1. Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes/ Ministère de l’Intérieur. Communiqué de presse. Améliorer la prise en charge sanitaire des migrants à Calais : Marisol TOURAINE et Bernard CAZENEUVE annoncent la mise en œuvre des premières mesures. 29 octobre 2015

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....