Hémangiome infantile : prescrire le propranolol sans tarder

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

27 octobre 2015

Paris, France -- Les hémangiomes infantiles touchent 5 à 10 % des nourrissons. Ils régressent dans la plupart des cas mais peuvent, dans certaines topographies, menacer le pronostic vital, fonctionnel, ou esthétique à long terme.

Depuis peu, l’utilisation du propranolol systémique a révolutionné la prise en charge de ces formes compliquées (10 à 20 % des cas).

Lors des Entretiens de Bichat 2015, le Dr Olivia Boccara (Service de dermatologie, hôpital Necker, Paris) a précisé les indications de ce médicament « à l’efficacité majeure » et rappelé l’importance d’une prise en charge la plus précoce possible pour obtenir les meilleurs résultats [1].

Propranolol : une découverte forfuite
L’intérêt du bêtabloquant dans cette pathologie a été découvert fortuitement par le Dr Christine Léauté-Labrèze et coll. (Unité de dermatologie pédiatrique, CHU de Bordeaux) chez un nourrisson qui avait un hémangiome centro-facial très sévère et qui avait reçu une corticothérapie générale à forte dose. Le bébé ayant développé une cardiomyopathie hypertrophique suite à la corticothérapie, il a reçu du propranolol ; une prescription qui a eu pour effet inattendu de faire fondre l’hémangiome. Cette découverte a conduit à tester le propranolol dans cette indication et à développer une formulation pédiatrique, l’Hémangiol®, qui a reçu une autorisation de mise sur le marché en 2014.

Efficace sur un seul type d’angiome

Quels angiomes traiter ? En premier lieu, il est important de bien poser le diagnostic car, s’il existe des angiomes de toutes sortes, le propranolol n’est efficace que sur un seul type, le plus fréquent, l’hémangiome infantile. « C’est décevant, mais, il ne marche pas sur l’angiome plan, la fameuse tâche de vin, qui est le deuxième type d’hémangiome le plus fréquemment observé. Les patients et les médecins font souvent la confusion mais, il faut respecter les indications », précise le Dr Boccara.

 
C’est décevant, mais, il ne marche pas sur l’angiome plan, la fameuse tâche de vin -- Dr Olivia Boccara
 

L’hémangiome infantile a un aspect clinique très particulier de « fraise » posée sur la peau et un profil histologique spécifique. Cependant, dans des cas, relativement rares, il existe des formes étalées d’hémangiomes infantiles atypiques qui doivent être traitées en urgence.

Il peut être délicat de distinguer ces formes atypiques, d’un angiome plan. L’astuce, selon le Dr Boccara est que « toute lésion vasculaire plane du visage présente à la naissance qui va évoluer et foncer secondairement ne peut pas être un angiome plan. Il s’agit d’un hémangiome infantile. ». Ces formes rares constituent « des urgences thérapeutiques, par le risque élevé d’ulcération notamment en péri-orificiel, par le risque fonctionnel en cas d’atteinte palpébrale et par le risque vital en cas d’atteinte sous-glottique associée dans les atteintes du territoire de la barbe », précise la dermatologue.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....