Dr Colas Tcherakian

Auteurs et déclarations

15 octobre 2015

Le blog du Dr Colas Tcherakian – Pneumologie

This feature requires the newest version of Flash. You can download it here.

La BPCO, c’est aujourd’hui 4 millions de personnes atteintes en France (pays où le tabagisme ne recule toujours pas) et une maladie dont on peut au mieux atténuer les exacerbations.

Lors du congrès de l’European Respiratory Society (Amsterdam, 26-30 septembre), des résultats importants ont été présentés sur l’affection. Sur le court terme, ils n’ont rien d’encourageant.

S’agissant de la clinique, d’abord,  l’énorme essai SUMMIT-COPD lancé par Glaxo pour évaluer le bénéfice d’une corticothérapie inhalée sur la mortalité de la BPCO, se révèle négatif. Des résultats en ce sens avaient déjà été obtenus. Mais la confirmation porte maintenant sur plus de 16 000 patients, dans 43 pays…  La dégradation de la VEMS semble freinée par la corticothérapie ajoutée aux bêta-2 mimétiques, mais sans réduction significative de la mortalité.

Sur le plan fondamental également, la BPCO suscite des travaux de grande envergure. Ainsi, une étude génétique britannique, menée dans une sérothèque comportant plus de 10 000 sujets, a dernièrement permis d’identifier, en génome entier, des polymorphisme associés à la BPCO chez les fumeurs, mais aussi chez les non-fumeurs [1].

Dans l’immédiat, ce type de travail permet de faire la part des choses entre susceptibilité innée et exposition à un facteur environnemental majeur.  Mais dans un second temps, si l’on réussit à caractériser à l’échelle protéique certains des mécanismes associés à ces polymorphismes, il est possible qu’apparaissent des cibles thérapeutiques.

On n’en est toutefois pas là. Le dernier congrès de l’ERS a surtout confirmé qu’il allait falloir gérer une maladie qui va aller crescendo dans les années qui viennent puisqu’on essuie le tabagisme des années passées, et qu’on ne peut que prévenir puisqu’on ne regagne pas le souffle perdu.

REFERENCES

1. Wain LV, Shrine N, Millers et coll. Novel insights into the genetics of smoking behaviour, lung function, and chronic obstructive pulmonary disease (UK BiLEVE): a genetic association study in UK Biobank. Lancet Respir Med 2015 ; doi.org/10.1016/S2213-2600(15)00283-0.

Etude SUMMIT-COPD de Glaxo.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....