POINT DE VUE

Le Dr Jacquemin prend la défense du Pr Danchin

Dr Laurent Jacquemin

2 octobre 2015

Mulhouse, France -- Nous avons été sollicités par le Dr Laurent Jacquemin (Chef du service de Cardiologie du CH de Mulhouse) qui a souhaité publier sur notre site sa lettre de soutien au Pr Nicolas Danchin. Nous avons pris la décision de donner suite à sa demande, voici donc le texte qu’il a écrit après la diffusion de l’émission Cash Investigation d’Elise Lucet sur France 2.

« L'émission cash investigation diffusée récemment sur France 3 a été d'une rare violence à l'encontre de Nicolas Danchin présenté dès les premières images comme un cardiologue sous la tutelle financière des laboratoires pharmaceutiques. Ce ne fut qu'un sinistre réquisitoire laissant peu de place à l’intéressé pour se défendre.

Je fus un de ses élèves du temps où il dirigeait l'un des services de cardiologie du CHU de Nancy, il me semblait légitime d'apporter mon témoignage pour corriger le parti pris de ce reportage.

Au-delà de l’enseignement cardiologique prodigué à chacun de ses internes, Nicolas Danchin avait toujours une volonté farouche de nous faire confronter l’expérience médicale du quotidien avec les données de la Science pour éviter, selon son expression, de trop regarder la Médecine par « le petit bout de la lorgnette ». Cette quête incessante de la vérité médicale, transmise en partie par son maitre, le Professeur Francois Cherrier, et conditionnée par une analyse rigoureuse des études et de leurs résultats, a suffisamment marqué mon esprit pour l’appliquer encore spontanément dans ma cardiologie de tous les jours.

La propension de Nicolas Danchin à évaluer de manière méticuleuse et objective la pratique médicale l’a conduit notamment à produire ces magnifiques registres sur la prise en charge en France de l'infarctus depuis plus de 15 ans (USIK, FAST MI etc.) et dont aucun ne saurait remettre en cause la véracité au prétexte que leur financement fut en partie lié aux laboratoires.

Je suis convaincu que Nicolas Danchin a fait preuve du même état d'esprit et de la même rigueur dans la lecture des études qui l’on conduit à défendre l’intérêt des statines en prévention primaire des maladies cardiovasculaires, le fait d'être rémunéré par les laboratoires pour exprimer son point de vue ne change aucunement le fond de ses conclusions à ce sujet. Je lui octroie le droit de vouloir donner des statines à chacun car je crois à l’honnêteté de ses convictions personnelles quand bien même elles puissent être discutables sur le plan scientifique.

Le fait de ne pas être d’accord avec sa position doit être abordé sous l’angle du débat contradictoire et non marque du sceaux médiatique de la collusion commerciale volontiers humiliante pour un homme de raison.

Mon témoignage avait pour unique vertu la défense d'un homme dont la probité et l'honneur ont été bafoués sur la place publique. »

Laurent Jacquemin

Chef du service de Cardiologie du CH de Mulhouse

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....