Observance des AOD aidée par éducation thérapeutique : AEGEAN est neutre à 6 mois

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

2 septembre 2015

Londres, Royaume-Uni – Un programme pro-actif d’éducation thérapeutique n’apporte aucun bénéfice en termes d’observance d’un anticoagulant oral direct (AOD), l’apixaban (Eliquis®, Bristol-Myers Squibb) par rapport à une prise en charge standard, a-t-il été montré au congrès de l’ESC 2015 . Avec des taux à plus de 80% à 2 semaines, l’observance a d’ailleurs été particulièrement bonne dans les deux groupes. On peut penser que les investigateurs ont été un peu pressés et qu’un terme de 6 mois est probablement prématuré pour espérer observer une différence.

Taux élevés d’observance et de persistance

Du fait notamment de l’absence de surveillance biologique, les anticoagulants oraux directs (AOD) supplantent les AVK en termes de facilité d’utilisation. Néanmoins ce qui se présente comme un avantage par les patients pourrait néanmoins se traduire par une moindre observance du fait de l’absence de surveillance biologique. Pour tester cette hypothèse, l’étude AEGEAN ( ClinicalTrials.gov Identifier:NCT01884350) a comparé l’impact d’un programme pro-actif d’éducation thérapeutique versus une prise en charge standard sur l’observance. Les patients souffrant de fibrillation auriculaire (FA) sous apixaban ont été randomisés en deux groupes, l’un avec une prise en charge standard (n=583), l’autre bénéficiant d’un accompagnement très complet (n=579).

Méthodologie
Le programme d’éducation thérapeutique comprenait en effet un livret explicatif sur la FA et son traitement anticoagulant, des outils contre l’oubli (sonnerie, SMS ou appli smartphone) et un accès téléphonique à un centre susceptible de répondre à toute question des patients sur leur traitement. L’adhérence a été mesurée grâce à un outil électronique enregistrant l’heure et le jour de chacune des prises biquotidiennes d’apixaban. A été considéré comme jour de non-adhérence : 2 oublis consécutifs en 24 heures, 1 oubli plusieurs jour de suite, 1oubli 1 jour sur 2. La persistance correspondait à l’absence d’arrêt pendant 30 jours consécutifs.

L’adhésion a été identique dans les deux groupes et particulièrement élevée, puisqu’elle était de 88% (p=0,89) à 6 mois, alors que la persistance était, elle, de 90,8% (p=0,76).

« Alors qu’on ne dispose d’aucune information sur l’adhérence aux AOD, ces taux élevés sont une bonne surprise, a déclaré le Pr Gilles Montalescot (Institut de Cardiologie, CHU Pitié-Salpêtrière) en conférence de presse. On ne s’attendait pas à des valeurs supérieures à 80%, même s’il s’agit d’un essai clinique, qui, de plus, porte sur l’observance ».

Interrogé par Medscape sur l’intérêt des outils électroniques pour aider à l’observance, le Pr Montalescot s’y est déclaré favorable. « Même si les patients souffrant de FA souvent âgés ne sont pas a priori les plus enclins aux nouvelles technologies, certains en sont fans » a-t-il ajouté.

L’étude se poursuit 6 mois de plus. Des résultats à plus long terme permettront d’établir si la légère baisse d’adhésion enclenchée (94% à 4 semaines puis 88% à 24 semaines) s’accentue et si la plus-value que constitue un programme d’éducation thérapeutique fait la différence.

 

L’étude est sponsorisée par Bristol-Myers Squibb.
Le Dr Montalescot a rapporté une activité de consultant pour Acuitude, Amgen, AstraZeneca, Bayer, Berlin Chimie AG, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Brigham Women’s Hospital, Cardiovascular Research Foundation, CME resources, Conway, Daiichi-Sankyo, Eli-Lilly, Europa, Evidera, GLG, Hopitaux Universitaires Genève, Lead-Up, McKinsey & Company, Medcon International, Menarini, Medtronic, MSD, Pfizer, Sanofi-Aventis, Stentys, The Medicines Company, TIMI Study Group, Universitat Basel, WebMD, Williams & Connolly, Zoll Medical et des bourses de recherché de l’ADIR, Amgen, AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb, Celladon, Daiichi-Sankyo, Eli-Lilly, Fédération Française de Cardiologie, Gilead, ICAN, Janssen-Cilag, Pfizer, Recor, Sanofi-Aventis et Stentys.

 

REFERENCE :

  1. Montalescot G. Assessment of an education and guidance program for apixaban adherence in non-valvular atrial fibrillation : the randomised AEGEAN study, 30 août, ESC 2015.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....