Le portable a-t-il sa place au bloc opératoire ?

Stéphanie Lavaud

Auteurs et déclarations

31 juillet 2015

pendant la procédure. Beaucoup estimant que parler au téléphone (42%) ou envoyer des SMS (52%) n’était pas une pratique engendrant des risques pour le patient [11].

Portables sous protection
Comment faire entrer les outils connectés au bloc en s’affranchissant des problèmes de stérilité ?
Comme on imagine mal passer son portable à l'autoclave, des entreprises ont vite compris qu’il y avait là un marché et ont créé des pochettes qui leur sont spécifiquement destinées. L’accès tactile à l’écran et au clavier reste possible – même avec des gants chirurgicaux – pour visionner des radiographies ou jouer à Candy Crush [12]. On n’arrête pas le progrès….

Des bonnes pratiques pour un usage approprié du téléphone à l’hôpital

Les distractions à l’hôpital ne sont pas une totale nouveauté (papotage, bippers, alarmes, lecture…) mais la technologie avec les nouvelles formes de communication en a créé d’autres, bruyantes et compulsives. Celles liées aux smartphones et autres objets mobiles ont d’ailleurs été classées parmi les « 10 risques technologiques liés au domaine de la santé 2013 » ("The Top 10 Health Technology Hazards for 2013") par l’ECRI (Economic Cycle Research Institute), une organisation à but non lucratif dédiée à l’amélioration des soins [13].

Pas facile pour autant de réglementer leur usage tant il y a autant de bonnes raisons d’utiliser toute cette technologie - obtenir des infos sur les antécédents d’un patient, envoyer l’image d’une lésion pour obtenir l’avis d’un confrère, etc - que de « mauvaises ».

Dès 2008, conscient du problème, l’American College of Surgeons (ACS) avait publié un document officiel afin « d’encadrer » l’utilisation des téléphones portables au bloc, stipulant à l’époque, que « l’usage indiscipliné des portables et autres appareils connectés – appels, e-mails, envoi de données, et ce, aussi bien pour les chirurgiens que pour l’équipe chirurgicale — pouvaient être sources de distraction et compromettre les soins au patient » [14].

L’ACS n’avait pas banni l’utilisation du portable mais avait listé 10 bonnes pratiques pour un usage approprié comme : éviter les appels personnels, sonneries silencieuses, suivi d’appels et alarme distincte pour les appels urgents. [15].

En avril dernier, des médecins et autres professionnels de santé, notamment l’American College of Surgeons et l’ American Society of Anesthesiologists (ASA), ont jugé bon de renouveler leurs recommandations sous forme d’une charte de bonne pratique de « réduction des bruits et de la distraction » durant les soins donnés aux patients [4].

Faudra-t-il tenir les smartphones à distance pour que le patient redevienne le principal sujet d’intérêt du médecin ?

Tout ce que vous twittez pourra être retenu contre vous
Aux Etats-Unis, tout ce que vous twittez ou postez sur Facebook, Instagram ou autres peut être retenu contre vous. Dans leurs recommandations, les Sociétés savantes rappellent donc aux médecins qu’ils peuvent être suivis à la trace sur le Net via le navigateur qu’ils utilisent. Tous les posts sur Facebook laissent leur empreinte. Il en va de même des SMS et autres textos. Toute tentative d’effaçage numérique est donc inutile, voire illégale et, dans certains cas, passible de poursuites, car considéré comme destruction de preuves. Enfin, prendre des photos avec un smartphone peut être considéré comme une violation des droits d’un patient [16].

REFERENCES :

1. Richtel M. As Doctors Use More Devices , Potential for Distraction Grows, NewYorkTimes, 14 décembre 2011.

2. Buckwalter-Poza R. Treat, Don’t Tweet: The Dangerous Rise of Social Media in the Operating Room, Pacific Standard, Apr 16, 2014.

3. Luthra S. Do Cell Phones Belong In The Operating Room? Washington post, 13 juillet 2015.

4. Council on Surgical and Perioperative Safety (CSPS). CSPS Noise and Distraction Promotes Safe Perioperative Environment , april 2015.

5. Nicholson E. Dallas anesthesiologist being sued over deadly surgery admits to texting reading ipad during procedures, the Observer, 1/04/14.

6. Distractions in the Operating Room Threaten Patient Safety, AAOS Now, May 2012 Issue.

7. Matyszczyk C. Gynecologist accused of leaving phone inside patient's belly. May 13, 2015.

8. Shakir IA, MD; Patel NH, Chamberland RR et al. Investigation of Cell Phones as a Potential Source of Bacterial Contamination in the Operating Room. J Bone Joint Surg Am, 2015 Feb 04; 97 (3): 225 -231.

9. Slattery D, Ross B. Doctor who denied taking photos of Joan Rivers in operating room actually did take snapshots, court docs reveal, NYDailyNews, 25 juillet 2015.

10. Saraf S. Use of mobile phone in operating room, J Med Phys 2009, 34(2) : 101-2.

11. Smith T, Darling E, Searles B. 2010 Survey on cell phone use while performing cardiopulmonary bypass, Perfusion, Perfusion 2011, vol. 26 no. 5 375-380.

12. eShield Covers Let You Bring Phones , Cameras, Tablets Inside Operating Rooms. Medgadget, 18 août 2015.

13. ECRI Releases "The Top 10 Health Technology Hazards for 2013 "

14. College’s Committee on Perioperative Care. Statement on use of cellphones in the operating room. Bull Am Coll Surg 2008 Sep;93(9):33-4.

15. ACS Cell Phone Statement [ST-59] Statement on use of cell phones in the operating room [by the American College of Surgeons].

16. American Society of Anesthesiologists. Technology: An Uninvited Guest in the O.R.? April 1, 2015, Volume 79, Number 1.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....