POINT DE VUE

Après l’inflation, la « décroissance » médicale

Pr Ph Gabriel Steg

Auteurs et déclarations

16 juillet 2015

L'édito du Pr Gabriel Steg – Cardiologue

This feature requires the newest version of Flash. You can download it here.

Le JAMA Internal Medicine, revue scientifique de médecine interne,dédie une rubrique au « Less is more » (le mot serait emprunté au poème « Andrea del Sarto » aussi appelé « Le peintre infaillible », de l’anglais Robert Browning). Du côté du British Medical Journal (BMJ), le mouvement est intitulé «Too much medicine ». Mais partout le constat est le même : la surmédicalisation de certaines parties de la population est patente.

Tirant prétexte d’une étude montrant qu’il n’y a aucun inconvénient mais au contraire gain de qualité de vie à interrompre un traitement par statine chez des sujets en soins palliatifs,  le Pr Steg rappelle que des exemples d’abus médicamenteux, ou d’abus de procédures, sont parfaitement connus dans diverses spécialités : de l’antibiothérapie à large spectre face à une infection virale,  au dosage systématique du PSA  conduisant à des prostatectomies chez des sujets asymptomatiques, en passant par le traitement substitutif des hypothyroïdies chez les femmes asymptomatiques (le Lévothyrox est l’un des médicaments les plus prescrits en France…).

La cardiologie ne fait pas exception. Le Pr Steg évoque deux exemples. Le « check up » cardiaque avec scanner coronaire chez des sujets asymptomatiques, que l’on sait grand pourvoyeur de coronarographies, puis d’angioplasties à l’utilité douteuse. Et l’angioplastie chez le coronarien stable, qui n’augmente pas la survie, ne prévient pas la survenue d’un infarctus, et dont les bénéfices sur la qualité de vie sont modestes et transitoires.  « Savoir s’abstenir est parfois le meilleur service à rendre au patient et à la société ».

RÉFÉRENCE

Kutner JS, Blatchford PJ, Taylor DH et coll. Safety and Benefit of Discontinuing Statin Therapy in the Setting of Advanced, Life-Limiting Illness: A Randomized Clinical Trial.  JAMA Intern Med. 2015;175(5):691-700. doi:10.1001/jamainternmed.2015.0289.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....