POINT DE VUE

Exercice chez le sujet obèse ou sédentaire : quelle intensité?

Dr Boris Hansel

Auteurs et déclarations

13 avril 2015

Le blog du Dr Boris Hansel - Diabétologue et nutritionniste

This feature requires the newest version of Flash. You can download it here.

Quelques semaines après son blogue sur la confusion entre la lutte contre la sédentarité et l’exercice physique, le Dr Hansel « s’attaque »  cette fois-ci à un essai canadien montrant que seul l’exercice physique intensif est efficace sur la tolérance au glucose.

Mais de quoi parle-t-on? Quelle est la définition d’une intensité modérée, forte? Peut-on utiliser les mêmes seuils pour un sportif, un sédentaire, un obèse?

Sur le plan pratique, ce résultat ne semble pas adapté aux personnes obèses ou sédentaires que l’on souhaite remettre à l’activité physique car la perception d’une intensité soutenue n’est pas la même d’une personne à l’autre. L’une des difficultés pour remettre à l’exercice une personne sédentaire est l’absence de recommandations précises.

Parfois, la prescription est en effet des plus vagues – « marchez et montez les escaliers » - et se montre finalement inefficace. Parfois elle se révèle au contraire beaucoup trop ambitieuse pour des sédentaires que l’on souhaite remettre à l’exercice, en particulier s’ils sont obèses.

 « Je pense que pour les personnes sédentaires et en particulier obèses, il est temps de prescrire l’activité physique pour obtenir, comme avec les médicaments, un traitement efficace, sans effet secondaire et auquel on peut adhérer à long terme » explique le Dr Hansel.

RÉFÉRENCE

Ross R, Hudson R, Stotz PJ et coll. Effects of Exercise Amount and Intensity on Abdominal Obesity and Glucose Tolerance in Obese Adults: A Randomized Trial. Ann Intern Med. 2015; 162(5):325-334. doi: 10.7326/M14-1189

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....