Les oméga-3 pourraient limiter le remodelage en post-infarctus selon OMEGA-REMODEL

Vincent Bargoin

Auteurs et déclarations

16 mars 2015

San Diego, Etats-Unis – Seize ans après GISSI Prevenzione , et les premiers résultats favorables aux oméga-3 dans le post-infarctus, une étude américaine présentée ce jour au Congrès de l’American College of Cardiology (ACC) 2015 , apporte des éléments de confirmation [1,2].

Baptisée OMEGA-REMODEL, la nouvelle étude ne porte pas, comme GISSI, sur des critères cliniques, mais sur des critères biologiques intermédiaires. Ses résultats présentent néanmoins l’intérêt de corréler la supplémentation en acides gras polyinsaturés à une baisse de certains paramètres du remodelage cardiaque et de l’inflammation post-infarctus à 6 mois.

Une série de déceptions pour les oméga-3 en prévention
Le bénéfice des acides gras polyinsaturés restent contradictoires. Après GISSI Prevenzione, en 1999, est en effet venu l’essai OMEGA , qui, en 2009, n’a pas retrouvé de bénéfice de la supplémentation chez 4000 patients suivis 1 an. L’interprétation la plus probable de la discordance est l’amélioration de la prise en charge post-IDM en 10 ans, qui ne laisse plus apparaitre de bénéfice de la supplémentation, en tout cas pas à la dose de 1g/j, commune aux essais GISSI et OMEGA.

OMEGA-REMODEL est une étude prospective randomisée, menée chez 358 patients, supplémentés en acides gras polyinsaturés à la dose de 4g/j (Lovaza®, GlaxoSmithKline) ou traités par placebo durant les 6 mois suivant un IDM aigu.

Les patients ont été suivis par IRM et dosage de marqueurs biologiques.

Le remodelage ventriculaire gauche constituait le critère primaire. A 6 mois, un impact significatif de la supplémentation a été mis en évidence sur l’index télésystolique. En revanche, les évolutions de l’index télédiastolique, de la FEVG, de l’index de masse VG, et les évolutions des paramètres du ventricule droit, ne distinguent pas les acides gras du placebo.

S’agissant des critères morphologiques toujours, mais annoncés comme secondaires, on relève également une réduction significative de la fraction de volume extracellulaire myocardique (matrice extracellulaire) et de l’index d’extension de la fibrose, basé sur une cartographie IRM du myocarde.

En ce qui concerne les marqueurs biologiques, la supplémentation reste sans effet sur le cholestérol total, le LDL, le HDL, ainsi que les triglycérides. De même pour le NT-proBNP.

En revanche, les deux marqueurs de l’inflammation étudiés, la hsCRP et la myélopéroxidase, sont significativement abaissés, ainsi qu’un marqueur de la fibrose cardiaque, le ST2 (récepteur à l’interleukine 33, laquelle limite la fibrose et le remodelage après IDM).

Prudence sur la clinique

Dans cette étude d’une supplémentation à forte dose (la dose administrée dans GISSI Prevenzione était de 1g/j), les acides gras polyinsaturés se montrent capables de réduire significativement plusieurs paramètres du remodelage et de l’inflammation par rapport au placebo. « Ces résultats représentent la première description de l’effet des acides gras polyinsaturés sur le tissu cardiaque en phase de convalescence post-IDM », concluent les auteurs.

Ces résultats doivent être mis en rapport avec ceux de GISSI Prevenzione, qui montraient notamment une réduction des morts subites sous traitement. Le mécanisme suggéré par les auteurs de OMEGA-REMODEL est celui d’un impact sur le remodelage via une limitation de l’inflammation. Le suivi des 358 patients se poursuit, pour évaluer d’éventuelles conséquences du remodelage réduit sur l’incidence des arythmies. Les auteurs annoncent néanmoins que l’effectif sera vraisemblablement trop réduit pour permettre une conclusion clinique, et préconisent une étude plus importante des acides gras à haute dose, dimensionnée pour des critères cliniques.

 

Les acides gras polyinsaturés utilisés dans OMEGA-REMODEL ont été fournis par GlaxoSmithKline

 

REFERENCES:

  1. Gruppo Italiano per lo Studio della Sopravvivenza nell'Infarto miocardico. Dietary supplementation with n-3 polyunsaturated fatty acids and vitamin E after myocardial infarction: results of the GISSI-Prevenzione trial. Lancet. 1999 Aug 7;354(9177):447-55.

  2. Heydari B, Abbasi S, Shah R, et coll. Effect of purified omega-3 fatty acids on reducing left ventricular remodelling after acute myocardial infarction (OMEGA-REMODEL study). Congrès de l’American College of Cardiology 2015, Scientific Sessions. San Diego.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....