Hépatite C : Médecins du Monde part en guerre contre Gilead

Dr Isabelle Catala

Auteurs et déclarations

13 février 2015

Paris, France -- Médecins du Monde (MDM) a annoncé avoir déposé une opposition au brevet du sofosbuvir (Sovaldi®) du Laboratoire Gilead [1]. Il s’agit d’un recours juridique qui vise à contester la validité d’un brevet et, en cas de succès, à favoriser la mise en compétition avec des génériques.

 
Grâce à cette action, il serait possible de faire passer le prix du traitement de 41 000 euros à moins 300 euros.
 

L’association humanitaire ne remet pas en question l’intérêt de la molécule dans le traitement de l’hépatite C, soulignant qu’il s’agit d’une avancée thérapeutique majeure. MDM estime que, grâce à cette action, il serait possible de faire passer le prix du traitement de 41 000 euros par patient et pour 12 semaines de prescription à un prix inférieur à 300 euros.

En novembre 2014, MDM avait déjà demandé la mise en place d’une licence d’office pour le sofosbuvir . Après avoir essuyé un premier échec, la procédure d’opposition au brevet est une autre façon d’imaginer pouvoir faire bénéficier au plus grand nombre de malade d’un traitement efficace à prix abordable.

Les arguments pour l’opposition au brevet

L’ONG estime que le sofosbuvir n’est pas une molécule suffisamment innovante pour mériter un brevet. Selon Jean-François Corty, directeur des opérations de MDM, il ne s’agit pas « de remettre en question la propriété intellectuelle, mais simplement le fait que Gilead abuse d’une procédure de brevet qui n’a pas lieu d’être pour établir un monopole. Le sofosbuvir n’est pas issu de recherches faites par Gilead mais par les chercheurs de l’université publique de Cardiff » par l’équipe du Pr Chris Mc Guinan (Grande-Bretagne). Ces travaux ont été publiés en 2007.

Le sofosbuvir, tel qu’il a été synthétisé en 2007, a pour particularité de ne pas pouvoir pénétrer dans les cellules hépatiques, cibles de son action thérapeutique. Une société de biotechnologie, Pharmasset, a proposé d’adjoindre à la molécule un groupement chimique, RO2433-TP, qui lui permet d’atteindre sa cible.

Gilead Sciences a fait l’acquisition de la société Pharmasset en 2011 et pour 11 milliards d’euros. Le prix de vente de Sovaldi® a été calculé pour rembourser cet investissement. Rien qu’en 2014, les ventes de traitement contre l’hépatite C de Gilead ont rapporté 10,3 milliards de dollars à la firme.

Un recours possible jusqu’au 21 février 2015

Le brevet de la combinaison sofosbuvir-RO2433 a été accordé par l’Office Européen des Brevets (OEB) en mai 2014 à Gilead. Une action d’opposition ne peut être déposée que dans les 9 mois qui suivent la délivrance d’un brevet par l’OEB. Dans le cas du sofosbuvir, la date limite est fixée au 21 février. Il n’est donc pas exclu que d’autres opposants se manifestent d’ici là.

 

Une baisse des prix via le jeu de la concurrence ?
Sofosbuvir a été le premier médicament antiviral à action directe (AAD) a être autorisé en France et à obtenir un prix de vente. D’autres AAD sont déjà autorisés et en attente de prix : le daclatasvir (Bristol-Myers Squibb BMS), le simeprevir (Janssen-Cilag), l’association ombitasvir-paritaprevir-ritonavir (AbbVie) et le dasabuvir (AbbVie). Cette nouvelle concurrence entre traitements indiqués dans la seule indication de l’hépatite C pourrait elle aussi faire baisser les prix à terme, à moins bien sûr d’une entente entre laboratoire.

 

REFERENCE :

1. Médecins du Monde. Hépatite C : Médecins du Monde s’oppose au brevet sur le sofosbuvir, 10 février 2015.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....