Diabète et pré-diabète accélèrent le vieillissement cérébral de 5 ans

Aude Lecrubier, avec Sue Hugues

Auteurs et déclarations

9 décembre 2014

Baltimore, Etats-Unis -- Etre diabétique entre 50 et 60 ans, en particulier si la maladie n’est pas contrôlée, ou même en pré-diabète, accélère le déclin cognitif au cours des 20 années qui suivent, selon une étude publiée sur le site des Annals of Internal Medicine [1].

 
Les gens craignent la démence par-dessus tout. L’idée que la démence puisse être retardée ou minimisée est très motivante. Il s’agit d’une très bonne raison pour contrôler sa glycémie. -- Dr Richey Sharrett
 

« Ces données suggèrent que la prévention primaire du diabète et le contrôle de la glycémie chez les personnes d’âge mûr pourraient protéger du déclin cognitif plus tard dans la vie », commentent les auteurs, le Dr A ndreea M. Rawlings et coll. (Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, Etats-Unis).

Dans l’étude, l’importance du déclin cognitif était associée à la durée du diabète, suggérant, là encore, l’intérêt d’intervenir le plus précocement possible.

« Les gens craignent la démence par-dessus tout. L’idée que la démence puisse être retardée ou minimisée est très motivante. Il s’agit d’une très bonne raison pour contrôler sa glycémie », explique le co-auteur Dr Richey Sharrett (Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Etats-Unis) à Medscape.

Auparavant, d’autres études ont fait le lien entre diabète et démence mais, cette nouvelle étude est la plus vaste et avec le plus long suivi.

En outre, pour la première fois, dans ce travail, les changements cognitifs ont été évalués régulièrement au cours du suivi par les mêmes tests standardisés, ce qui confère aux données un bon niveau de preuves.

Un vieillissement cérébral accéléré de 5 ans

Pour parvenir à ces résultats, les auteurs ont réalisé une analyse prospective chez des adultes d’âge mûr inclus dans la cohorte « athérosclérose » Atherosclerosis Risk in Communities ( ARIC) entre 1987 et 2013. Tous provenaient du Maryland, de Caroline du Nord, du Minnesota et du Mississippi.

Au final, 13 351 adultes de 57 ans en moyenne ont été enrôlés dont 56% de femmes, 24% d’afro-américains. En tout, 13,3% étaient diabétiques.

Trois tests cognitifs ont été réalisés au cours de la deuxième visite (1990 à 1992), à la visite 4 (1996 à 1998) et à la visite 5 (2011 à 2013) : le DWRT (delayed word recall test) pour la mémoire, le test de codage DSST (digit symbol substitution test) pour l’attention et la mémoire à court terme et le WFT (Wechsler Adult Intelligence Scale-Revised, and the word fluency test) pour tester le QI de performance et le QI verbal.

La glycémie à été évaluée par mesure de l’hémoglobine glyquée (HbA1c).

Après 20 ans de suivi, en moyenne, les chercheurs ont constaté une perte de 19 % des capacités cognitives chez les diabétiques versus les non-diabétiques.

Les auteurs estiment que cette différence équivaut à une accélération du déclin cognitif d’environ 5 ans. En d’autres termes, les diabétiques de 55 ans avaient les mêmes performances cognitives que les non-diabétiques de 60 ans (en l’absence de facteurs confondants).

En outre, les individus en pré-diabète (HbA1c de 5,7% à 6,4%) à l’entrée dans l’étude avaient un déclin cognitif significativement supérieur au non diabétiques (HbA1c < à 5,7%). Et, le déclin le plus important a été observé chez les patients dont le diabète était mal contrôlé (HbA1c d’au moins 7%).

Enfin, la durée de la maladie était corrélée à une perte cognitive plus importante (p<0,001).

Semblaient particulièrement affectées la vitesse de traitement des informations et les fonctions exécutives.

Aucune différence significative n’a été observée entre les individus d’origine caucasienne et les afro-américains.

Une fenêtre d’intervention

« Préserver les fonctions cognitives est critique pour bien vieillir et assurer une bonne qualité de vie », rappellent les auteurs.

 
Au niveau de la population, retarder le début de la démence de quelques années pourrait réduire sa prévalence de plus de 20% au cours des 30 prochaines années.
 

« Il est possible d’agir sur le diabète et la glycémie et donc possiblement de prévenir le déclin cognitif et de retarder la progression de la démence. Au niveau de la population, retarder le début de la démence de quelques années pourrait réduire sa prévalence de plus de 20% au cours des 30 prochaines années », ajoutent-ils.

« Le fait que la durée du diabète et même du pré-diabète soit associée à une accélération du déclin cognitif souligne l’importance d’adopter un mode de vie sain le plus tôt possible ».

Quels mécanismes d’action ?

Au niveau de la population, retarder le début de la démence de quelques années pourrait réduire sa prévalence de plus de 20% au cours des 30 prochaines années.

Les auteurs ne proposent pas d’explication au lien entre diabète et déclin cognitif mais, ils indiquent que l’exclusion des personnes victimes d’un AVC après l’inclusion dans l’étude diminue l’écart entre les deux groupes, suggérant que les AVC sont partiellement impliqués dans cette association.

Interrogé par Medscape, le Dr Sharrett suggère que l’hyperglycémie affecte les fonctions cognitives de différentes façons. Il rappelle l’existence du lien entre diabète, maladies vasculaires et démence vasculaire. Mais il ajoute que l’hyperglycémie pourrait aussi être impliquée dans les démences de type Alzheimer.

Cependant, « le fait que le diabète ait un impact sur les dépôts de peptides bêta-amyloïdes et les enchevêtrements neurofibrillaires, les marqueurs classiques de la maladie d’Alzheimer, est controversé », indique-t-il.

L’étude ARIC a été financée par les National Institutes of Health. Pour les liens d’intérêts des auteurs voir https://www.acponline.org/authors/conflictFormServlet/M14-0737/ICMJE/M14-0737-Conflicts.pdf

 

REFERENCE :

  1. Rawlings AM, Sharrett AR, Schneider A. Et coll. Diabetes in Midlife and Cognitive Change Over 20 Years: A Cohort Study. Ann Int Med. Published online December 2, 2014.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....