Troubles psychiatriques et différences culturelles

Dr Christoph U. Correll, Dr Bret S. Stetka

Auteurs et déclarations

19 décembre 2014

Dans cet article

La psychose du Wendigo

Région/Culture: divers

La psychose du Wendigo définit un trouble caractérisé par une envie insatiable de consommer de la chair humaine, même si des aliments sont disponibles, et qui s’accompagne d’un comportement violent et associable.

Elle a été pour la première fois décrite chez les Algonquins, des Amérindiens du Canada. La psychose tire son nom d’une créature de la mythologie des peuples d’Amérique du Nord, qui apparait sous la forme d’un être maléfique décharné, errant dans les forêts en quête de chair humaine. Selon les croyances de ces populations, un individu se livrant au cannibalisme est possédé par l’esprit du Wendigo.

En cas d’échec des tentatives de guérison, par le biais de guérisseurs traditionnels autochtones ou de médecins occidentaux, la personne atteinte était généralement exécutée, surtout si elle conservait son agressivité.

Si l’existence de ce trouble a souvent été remise en question, plusieurs témoignages, provenant de peuples autochtones ou non, se sont avérés crédibles. L’origine psychotique du trouble n’est pas exclue.[9]

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....