Troubles psychiatriques et différences culturelles

Dr Christoph U. Correll, Dr Bret S. Stetka

Auteurs et déclarations

19 décembre 2014

Dans cet article

Latah, Imu, Maladie des sauteurs du Maine

Région/culture: Asie du Sud-Est, Japon, Canada

Le latah décrit un réflexe de sursaut exagéré, provoqué par une peur soudaine. Il s’observe surtout chez les femmes adultes d’Asie du Sud-Est, ainsi qu’au Japon, où il est nommé Imu. [5] Les personnes atteintes entrent dans une sorte de transe pendant laquelle elles manifestent une tendance involontaire spontanée à imiter les mouvements (échopraxie) ou les paroles (écholalie) de quelqu’un d’autre.

Un état similaire a été pour la première fois observé dans une communauté de bucherons franco-canadiens, dans l’état du Maine, qui se sont mis à effectuer des mouvements brusques incontrôlables, sous l’effet de la surprise. [1,4] Il a été nommé « maladie des sauteurs du Maine ».

Ce comportement d’origine inconnue se rapproche de celui lié au trouble dissociatif de conversion, caractérisé par une cécité, une paralysie ou tout autre déficit survenant en réaction à une forte anxiété. Il s’apparente  également à la catatonie, une forme de schizophrénie alternant passivité et excitation soudaine. Il peut aussi être un état de choc en réponse à un événement traumatisant.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....