Troubles psychiatriques et différences culturelles

Dr Christoph U. Correll, Dr Bret S. Stetka

Auteurs et déclarations

19 décembre 2014

Dans cet article

Zar

Région/Culture: Afrique du Nord, Moyen-Orient

Considéré par les populations locales comme un mal provoqué par un esprit et non comme une pathologie, le zar est caractérisé par l’apparition d’épisodes dissociatifs, se traduisant notamment par des crises de rire excessif, des cris, des pleurs, voire une envie de se frapper la tête contre un mur. Les personnes atteintes se montrent souvent apathiques et évoquent une longue relation avec l’esprit, dont elles se sentent possédées. [1]

Le zar peut se révéler être un bref épisode psychotique survenant de manière récurrente, un trouble délirant, un état dissociatif ou un trouble induit par une substance psychoactive. Ce syndrome culturellement spécifique représente un bon exemple pour montrer comment une culture peut amener à considérer un symptôme comme normal ou comme une fatalité, quand d’autres l’associent à une pathologie.[1]

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....