Douleurs thoraciques : quelle est la part du somatique et du psychosomatique ?

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

6 novembre 2014

Dresde, Allemagne -- Un patient sur 5 souffrant de douleurs thoraciques a des résultats de coronarographie normaux. Pourtant, 70% de ces patients se plaignent toujours de symptômes cardiaques jusqu'à 1 an et demi plus tard. Quelle est la part somatique et la part psychosomatique de ces symptômes ? Comment mieux les distinguer ? Une petite étude publiée dans le journal Open Heart apporte un nouvel éclairage sur ces questions [1].

Dans ce travail, Marian Christoph et coll. (Université de Dresde, Allemagne) ont enrôlé 253 adultes souffrant de douleurs thoraciques, de dyspnée et de palpitations mais dont les résultats de coronarographie sont normaux. Le type et l'intensité de leurs symptômes ont été évalués avant la coronarographie et 6 à 18 mois après.

En parallèle, l'incidence des symptômes psychopathologiques a été quantifiée à l'aide du test Anxiété-Dépression (HADS), du questionaire « Coeur-Anxiété » (CAQ), de l'échelle de repérage des troubles somatoformes (SOMS), du questionnaire de qualité de vie (SF-12) et de l'index de Whiteley pour l'hypochondrie.

Douleurs thoraciques sans maladie coronarienne

L'incidence des symptômes psychologiques a été comparée à celle de personnes représentatives de la population générale allemande (appariement approximatif pour le sexe et l'âge).

Il en ressort qu'en dépit de l'absence de maladie coronarienne, 70% des patients continuent de ressentir des symptômes cardiaques.

Comparé à la population générale, parmi les 253 patients, l'incidence de l'anxiété était accrue de 37% chez les femmes et de 22% chez les hommes.

Plus spécifiquement, le test « Coeur-Anxiété » a révélé une augmentation de 27% de l'anxiété « associée au cœur ».

En outre, le risque de troubles somatoformes était augmenté de 120% chez ces patients après cathétérisation cardiaque.

Enfin, l'hypochondrie était 68% plus fréquente après coronarographie chez ces patients non-coronariens versus la population témoin.

Sans surprise, ces symptômes psychologiques étaient associés à une baisse significative de la qualité de vie.

En conclusion, les auteurs indiquent que les patients qui souffrent de symptômes cardiaques alors que leurs examens coronarographiques sont normaux ont plus de troubles psychologiques que ce qui est observé dans la population générale.

Utiliser des tests psychologiques pour réduire les examens inutiles

Reste à savoir si ce sont les troubles psychologiques qui sont à l'origine des symptômes cardiaques ou l'inverse. L'étude ne permet pas de répondre à cette question.

Aussi, d'autres causes somatiques de douleurs thoraciques comme certains troubles gastriques, de l'oesophage ou squelettiques n'ont pas été investiguées.

Quoi qu'il en soit, Marian Christoph et coll. proposent aux cliniciens d'utiliser ces tests psychologiques, même s'ils prennent un peu de temps, dans la mesure où ils peuvent limiter les consultations et les examens somatiques inutiles et réduire les coûts associés.

« Ces résultats suggèrent que les patients qui ont des douleurs thoraciques non-cardiaques devraient passer des tests psychologiques et psychiatriques afin de recevoir rapidement une thérapie psychosomatique appropriée si nécessaire. »

Ils précisent que l'évaluation psychosomatique en 98 questions peut être réalisée par des cardiologues non expérimentés, qu'elle prend environ deux heures et que l'analyse des résultats est de 15 minutes et peut être faite par une infirmière.

D'autres travaux seront nécessaires pour confirmer ces résultats et étudier l'impact des thérapies psychosomatiques sur la disparition des symptômes cardiaques et l'amélioration de la qualité de vie.

 

Les auteurs n'ont pas de liens d'intérêt en rapport avec le sujet.

 

REFERENCE:

1. Christoph M, Christoph A, Dannemann S, et coll. Mental symptoms in patients with cardiac symptoms and normal coronary arteries. OpenHeart 2014; 1:e000093. doi:10.1136/openhrt-2014-000093.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....