Ces troubles psychiatriques rares ou inhabituels

Dr Bret S. Stetka

Auteurs et déclarations

3 novembre 2014

Dans cet article

Syndrome de Lima

Le syndrome de Lima est l’inverse du syndrome de Stockholm. Dans ce cas, les preneurs d’otages ou les agresseurs font preuve d’empathie envers leurs victimes et deviennent réceptifs à leurs revendications et à leurs besoins.

Le nom de ce syndrome est lié à une prise d’otages qui a eu lieu en 1996 à l’ambassade du Japon, à Lima, au Pérou. À l’occasion d’une cérémonie, plus de 500 otages, dont des responsables militaires, des diplomates et des dirigeants d’entreprises, furent séquestrés. Curieusement, la plupart des captifs ont été libérés en quelques jours, y compris les plus précieux, comme le futur président du pays. Après des mois de négociations infructueuses, tous les otages ont été libérés au cours d’un raid mené par un commando péruvien. Les ravisseurs avaient finalement refusé de les exécuter.

Il reste difficile de savoir si le syndrome de Lima est lié à un sentiment de culpabilité ou à une indécision pour des questions morales.

Image : Thinkstock

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....