Des milliers d'enfants infectés par l'entérovirus D-68 hospitalisés aux Etats-Unis

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

22 septembre 2014

Atlanta, Etats-Unis -- Aux Etats-Unis, l’entérovirus-D68 a déjà mené des centaines, sinon des milliers d’enfants en détresse respiratoire à l’hôpital. Ce virus, considéré comme rare jusqu’à peu, s’est propagé de 6 à 22 états de part et d’autres des Etats-Unis en une semaine, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) [1].

Une dissémination explosive mais, heureusement, aucun décès à déplorer pour l’instant et des mesures de santé publique rapidement mises en place pour prendre en charge l’épidémie, selon les experts.

Identifié en 1962, EV-D68 était, jusqu’à présent, surtout présent en Asie même si quelques cas ont été rapportés entre 2008 et 2011 aux États-Unis. EV-D68 provient de la même souche que le virus pied-mains-bouche (virus Coxsackie) qui touche les jeunes enfants. Mais, il diffère des autres entérovirus en ce qu’il n’est pas nécessairement associé à de la fièvre. Il s'accompagne, en général, de symptômes très légers, de type « rhume ».

Il y a tout juste 11 jours, les CDC annonçaient avoir recensé 30 cas d’EV-D68 à l’hôpital des enfants Mercy à Kansas City et à l’hôpital pour enfants Comer à Chicago. La plupart des enfants avaient des antécédents d’asthme ou de respiration sifflante et ont été traités dans les services de soins intensifs, certains ont dû avoir recours à une ventilation mécanique ou à une ventilation en pression positive continue [2].

Le 12 septembre, le nombre de cas confirmés s’élevait à 97 dans le Colorado, l’Illinois, l’Iowa, le Kentucky et le Missoury. Et au 19 septembre, le CDC dénombrait 160 cas dans 22 Etats. L’Alabama, la Californie, le Connecticut, la Géorgie, l’Indiana, le Michigan, le Minnesota, le Montana, le Nebraska, le New Jersey, l’Etat de New York, l’Oklahoma, la Pennsylvanie, la Virginie et l’Etat de Washington sont désormais touchés.

Le nombre de cas confirmés ne reflète pas l’ampleur réelle de l’épidémie

Le nombre de cas confirmés ne reflète pas l’ampleur réelle de l’épidémie car la plupart des enfants ne sont probablement pas testés, indique le CDC.

Je suis sûr qu’il y a probablement des milliers de cas -- Dr Mark Schleiss, chef de service des maladies infectieuses pédiatriques au CHU du Minnesota.

Dans le premier groupe d’enfants testés dans les deux hôpitaux de Kansas City et de Chicago, 83% étaient infectés par le EV-D68. Et, certains hôpitaux, comme l’hôpital pour enfant Mercy (Kansas City) ont été assaillis par des centaines d’enfants avec des problèmes respiratoires, note l’agence.

Les CDC prévoient d’ailleurs une augmentation du nombre de cas confirmés dans les prochaines semaines en raison du plus grand nombre d’enfants qui seront testés pour l’infection et parce que nous sommes au milieu de la saison des entérovirus (été, automne).

Les CDC précisent, par ailleurs, que la propagation de ce type de virus est difficile à endiguer car beaucoup de personnes atteintes ne présentent pas de symptômes.

A l’hôpital pour enfant Comer à Chicago, l’épidémie d’EV-D68 ne ralentit pas

« Notre service des urgences continue de voir affluer un nombre croissant d’enfants. Il a même été saturé et nous avons dû envoyer des ambulances vers d’autres hôpitaux 3 fois au cours des 2 dernières semaines. Cela n’était pas arrivé depuis 10 ans », rapporte le Dr Johnson (maladies infectieuses, University of Chicago Pritzker School of Medicine).

En l’absence d’antiviral efficace pour traiter EV-D68, les médecins offrent des soins de supports, des bronchodilatateurs et des corticoïdes oraux ou injectables. Un enfant avec une infection très sévère reste sous circulation extra-corporelle, décrit le médecin.

Ailleurs ?

En dehors des Etats-Unis, quelques cas ont également été confirmés au Canada, selon l'agence canadienne de santé publique. En Europe, aucun cas n’a pour l’instant été signalé.

Cet article a fait l’objet d’une publication sur medscape.com

REFERENCES:

  1. CDC. States with Lab-confirmed Enterovirus D68 . 19 septembre 2014

  2. Midgley CM, Jackson MA, Selvarangan R, Turabelidze G, Obringer E, Johnson D, et al. Severe respiratory illness associated with enterovirus D68 — Missouri and Illinois, 2014 . MMWR. 2014:63(36)798-9.

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....