Vivre avec le diabète 1 toute sa vie : premières recommandations de l’ADA

Aude Lecrubier avec Miriam E. Tucker

Auteurs et déclarations

19 juin 2014

San Fransisco, Etats-Unis -- Alors que l’incidence du diabète de type 1 (DT1) ne cesse de progresser dans tous les pays du monde, l’ American Diabetes Association (ADA) a édité, pour la première fois, des recommandations spécifiques à la prise en charge du diabète de type 1 tout au long de la vie. Cette nouvelle feuille de route est bien distincte des recommandations pour le diabète de type 2 (DT2).

Le texte : Type 1 Diabetes Through the Life Span: A Position Statement of the American Diabetes Association a été présenté le 16 juin lors d’une conférence de presse du congrès de l’ADA 2014 etpublié simultanément en ligne dans la revue Diabetes Care [1].

Des réponses aux besoins particuliers des DT1

Deux éléments semblent à l’origine de ces nouvelles recommandations :

- la prise de conscience du manque d’informations spécifiques au DT1 chez les adultes ;

- les extrapolations souvent inappropriées des résultats des études dans le DT2 aux patients atteints de DT1.

« Nous avons de plus en plus de DT1 qui sont traités comme des DT2 alors qu’il ne s’agit pas de la même maladie », a commenté le Dr Anne L. Peters (Keck School of Medicine, Université de Californie du Sud, Los Angeles, Etats-Unis), co-auteur des recommandations à l’édition internationale de Medscape.

Ainsi, les récentes nouvelles recommandations sur l’utilisation des statines et les seuils de LDL cholestérol s’appuient sur des populations de DT2 et il y a peu de données sur les DT1.

Les nouvelles recommandations de l’ADA sur le DT1 ont pour objectif de servir de « check-list » aux médecins. Elles fournissent des informations détaillées sur le diagnostic et la prise en charge du DT1, le dépistage des complications sur le long terme, l’aménagement de l’environnement de travail, mais aussi sur le DT1 chez les personnes âgées et pendant la grossesse (0,1 à 0,2% des grossesses).

« Au final, si les médecins évaluent les patients en suivant nos recommandations, nous aurons fait un grand pas », souligne le Dr Peters.

« Nous voulons vraiment faire la distinction entre le diabète de DT2 et le DT1 même s’il n’y a pas encore vraiment de recommandations avec un bon niveau de preuve sur ce dont les DT1 ont besoin. Nous pensons qu’il faut faire encore beaucoup de recherche clinique. C’est juste un début », a commenté le Dr Jane L. Chiang (senior vice president for medical and community affairs at the American Diabetes Association), co-auteur des recommandations.

Zoom sur le DT1 chez les adultes

 

Le texte de l’ADA porte un focus particulier sur le DT 1 chez l’adulte et sur l’adaptation de la prise en charge de la maladie en fonction de l’âge. Chez les adultes, les questions psycho-sociales, de complications à long terme et d’autonomie deviennent centrales.

Les auteurs rappellent, en effet, que le DT 1 touche beaucoup plus d’adultes que d’enfants. Aux Etats-Unis, sur les 3 millions de personnes concernées, 160 000 sont des enfants alors que, dans l’hexagone, la maladie concerne entre 150 000 et 200 000 personnes dont un peu moins de la moitié déclare la maladie après 20 ans, selon l’Inserm.

« Le DT1 pédiatrique retient toute l’attention, mais il y a beaucoup plus d’adultes atteints de DT1 que d’enfants », indique le Dr Peters.

« Après leur 18 ou leur 21 ans, les DT1 ne disparaissent pas » renchérit le Dr Sue Kirkman (Université de Caroline du Nord, Chapel Hill, Etats-Unis) , co-auteur des recommandations.

 

Une nouvelle cible glycémique unique pour les enfants

Le comité d’experts de l’ADA a établi une nouvelle cible glycémique pour l’HbA1c <7,5%, quel que soit l’âge des enfants. Ce seuil vient remplacer les anciens : de moins de 8,5% pour les enfants avant 6 ans, de moins de 8% entre 6 à 12 ans et de moins de 7,5% entre 13 et 19 ans.

« Ces seuils reposaient sur des expériences d’hypoglycémies sévères très anciennes », a souligné le Dr Lori M.B. Laffel (pédiatre, Joslin Diabetes Center, Harvard Medical School, Etats-Unis), co-auteur des recommandations.

L’expert souligne que les analogues de l’insuline, les pompes à insuline et le monitoring du glucose en continu permettent désormais un meilleur contrôle glycémique avec moins de risques d’hypoglycémies. Il ajoute que les nouvelles données montrent qu’il n’y a pas plus d’hypoglycémies chez les patients les plus jeunes et que de plus en plus de travaux suggèrent que les hyperglycémies sont, en revanche, toxiques pour le système nerveux central.

Ce nouveau seuil de moins de 7,5% d’HbA1c pour les enfants et les adolescents est celui qui est déjà préconisé par laHaute Autorité de Santé (HAS) en France mais aussi par l’International Society for Pediatric and Adolescent Diabetes, la Pediatric Endocrine Society, et l’International Diabetes Federation.

Pour les adultes, le seuil d’HbA1c reste de 7% et doit être adapté en fonction du patient. En France, les recommandations de la HAS fixent la cible à 7,5% chez l’adulte .

Ce sujet a fait l'objet d'une publication dans Medscape.com

Le Dr Kirkman a reçu des financements pour des recherches sur un médicament du DT1 de la part de Novo Nordisk (to the University of North Carolina). En 2013–2014, le Dr. Laffel a reçu une bourse de Bayer Diabetes Care; et eu des activités de consultant pour Bristol-Myers Squibb/AstraZeneca, Sanofi, Novo Nordisk, Boehringer Ingelheim; Johnson & Johnson, LifeScan/Animas, Lilly, Menarini, et Dexcom. Le Dr. Peters a déclaré des activités de consultant pour Abbott Diabetes Care, BD, Janssen, Lilly, Medscape, MedtronicMiniMed, NovoNordisk, Sanofi, et Takeda. Il a été orateur pour Bristol-Myers Squibb/AstraZeneca et Novo Nordisk; et a reçu une bourse de la MedtronicMiniMed Foundation.

 

REFERENCE:

Chiang J, Kirkman S, Laffel L, Peters A ,de la part des Type 1 Diabetes Sourcebook Authors. Type1 DiabetesThroughtheLife Span: A Position Statement of the American Diabetes Association. Diabetes Care. Published online June 16, 2014. Full text

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....