Cannabis et risque CV : gare à l’interprétation  « fumeuse » des données

Aude Lecrubier

Auteurs et déclarations

28 avril 2014

Dans cet article

Toulouse, France – « L’augmentation croissante des complications cardiovasculaires associées à la consommation de cannabis et leur caractère extrêmement grave (avec un taux de décès de 25,6%) montre que le cannabis est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire chez les jeunes adultes ; ce qui confirme les données déjà disponibles. »

Telle est la conclusion plutôt alarmiste d’une étude française rapportée dans le Journal de l’American Heart Association (AHA) [1,2].

Pourtant, à y regarder de plus près, l’étude émet certes un signal, en particulier chez les sujets à risque cardiovasculaire mais, elle ne permet ni d’affirmer un lien de causalité entre la consommation de cannabis et le risque d’accidents cardiovasculaires ni d’écarter le rôle du tabac dans cette association.

« L’étude n’a pas la prétention d’établir un lien de causalité. Elle montre un signal mais on peut s’attendre à ce que les complications cardiovasculaires associées au cannabis soient rares », a relativisé l’auteur principal de l’étude Emilie Jouanjus (Docteur en pharmacie, INSERM UMR1027, Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse) pour Medscape France.

L'étude n'a pas la prétention d'établir un lien de causalité. Elle montre un signal mais on peut s'attendre à ce que les complications cardiovasculaires associées au cannabis soient rares. Emilie Jouanjus

Pourquoi, il faut étudier la question

En Europe, la consommation de cannabis est élevée : 14,9% des 15 à 24 ans et la France y fait figure de mauvais élève. Elle se positionne en troisième position après la République Tchèque et l’Espagne. La question de la toxicité cardiovasculaire du cannabis mérite donc d’être posée.

C’est en prenant connaissance de quelques cas d’hospitalisations d’origines cardiovasculaires (IDM, AVC, thromboses) inexpliquées chez des jeunes, grands consommateurs de cannabis, que les auteurs ont décidé de pousser plus loin les investigations [3].

« Ces données inattendues méritaient des analyses approfondies, en particulier parce que l’utilisation de cannabis à usage thérapeutique est devenue plus fréquente et que certains gouvernements légalisent son usage », a expliqué Emilie Jouanjus.

Sur l’ensemble des complications, 2% étaient d’origine cardiovasculaire

L’équipe de Toulouse a analysé les notifications spontanées de complications liées à la consommation de drogues au réseau national d’addictovigilance entre 2006 et 2010. Pendant cette période, 1979 complications liées à la consommation de marijuana ont été rapportées.

Sur ces 1979 cas, principalement psychiatriques, 35 (2%) étaient des problèmes cardiovasculaires graves frappant des hommes autour de 34 ans.

Sur les 35 cas, les chercheurs ont recensé 20 infarctus du myocarde, 10 artériopathies des membres inférieurs et trois accidents vasculaires cérébraux. Neuf patients sont décédés (25,6%) des suites de leurs problèmes cardiovasculaires.

L’exposition au cannabis était occasionnelle (au moins une fois dans l’année) pour près d’un quart des victimes (n=8), récente (entre une et neuf fois dans les 30 derniers jours) pour 6 d’entre elles et régulière (au moins 10 fois dans les 30 derniers jours) pour près de la moitié (n=16). Cinq cas n’étaient pas renseignés. La durée d’exposition n’était connue que pour 5 cas.

Les chercheurs ont aussi constaté que les complications cardiovasculaires liées à la consommation de cannabis avaient triplé entre 2006 et 2010.

Pour les auteurs, ces chiffres sont probablement sous-estimés car « actuellement, 5% des cas de réactions au drogue sont rapportés à la pharmacovigilance ». Or, en France, il y aurait 1,2 million de consommateurs réguliers de cannabis…

Oui mais…

Oui mais…à la lecture de l’article, il est clair que les données rapportées sont entourées d’un certain flou inhérent à ce type d’étude. Il est donc important de ne pas tirer de conclusions hâtives.

Les auteurs concèdent même

Commenter

3090D553-9492-4563-8681-AD288FA52ACE
Les commentaires peuvent être sujets à modération. Veuillez consulter les Conditions d'utilisation du forum.

Traitement....